BiblioMonde

À vrai dire... : livre de l'après-pouvoir

par Václav Havel

( Livre )
L'Aube
Langue d'origine : tchèque
Traduit par Jan Rubès
2007, 435 p., 19.8 euros

Collection : L'Aube document - ISBN : 978-2752603036

Un livre d'entretien avec Karel Hvizdala

« Je suis un homme très peu sûr de moi, je suis presque névrosé, je panique, j'ai souvent peur - je doute de moi et comme si j'étais masochiste, je ne cesse de me culpabiliser et de me maudire. En même temps, on me considère comme un homme sûr de lui et de ce qu'il a fait, admirablement équilibré, judicieux, persévérant, pragmatique et défendant avec réalisme ses opinions. Je suis rationnel, ordonné, discipliné, fiable, parfois même bureaucratiquement minutieux, et en même temps hypersensible, presque sentimental, attiré par ce qui est mystérieux, magique, illogique, inexplicable, grotesque et absurde; bref tout ce qui est étranger à l'ordre ou qui le rend discutable. »

« Comme il l’écrit, lui-même, dans sa préface de À vrai dire, c’est « un étrange livre » que nous offre Vàclav Havel, l’ancien président de la république tchèque, personnage rare dont la vie illustre le siècle dernier. Cet homme, en effet, a tout connu, la renommée du dramaturge, le combat de la dissidence contre le communisme, les affres de la prison, la conquête de la démocratie, la gloire du pouvoir. Au fond, on ne peut imaginer existence plus remplie. Pour la raconter, Havel a choisi une méthode singulière : un retour sur lui-même à travers ses écrits, des notes, des extraits de carnet, des bouts d’un journal personnel. Cela donne un livre fragmenté comme la vie dans lequel l’essentiel ne vient au premier plan qu’après la lecture quand le puzzle soudain se constitue. Fierté, parfois orgueil du parcours mais aussi douleur des sacrifices qu’imposait une telle existence : “Beaucoup de mes amis sont tristes de ne plus me voir, ce que certains considèrent même comme la conséquence d’un certain orgueil. C’est évidemment faux. Je préfèrerais fréquenter beaucoup de mes anciens amis plutôt que certaines personnes que je suis parfois tenu de voir maintenant". » (le Cercle des Europens)

Un livre bilan construit à partir d'un entretien de Vàclav Havel avec Karel Hvizdala réalisé en 2006, d'extraits de ses carnets et du journal tenu pendant ses mandats de président. Vàclav Havel dessine ici le portrait de sa vie - et quelle vie !

Paru à Prague en 2006, ce livre a été traduit en anglais, en espahnol, en allemand, en italien... et en français par Jan Rubès

 
© BiblioMonde.com