BiblioMonde

Une indépendance contestée

par Sophie Vilks Battaia,

( Livre )
Codex
2012, 395 p., 38 euros

ISBN : 978-2918783046

La Lettonie face aux puissances européennes dans l'entre-deux-guerres (1917-1939)

La Lettonie, petit État de la Baltique, profite de la révolution bolchevique et de la victoire des alliés en 1918 pour s'émanciper de l'Empire russe. Le 18 novembre 1918, elle gagne son indépendance, après huit siècles de domination.

L'ouverture des archives diplomatiques lettones, en 1991, ainsi que l'analyse des archives diplomatiques françaises, du fonds de la Société des Nations, de nombreux ouvrages et articles ont permis l'étude approfondie de ces années d'indépendance au travers de la politique extérieure lettone entre 1918 et 1939.

Deux grandes époques se dessinent au cours de cette période. La première, de 1918 à 1934, voit la construction de ce jeune État et son apprentissage de la diplomatie grâce à son adhésion à la SDN et l'établissement de relations avec les puissances européennes. Les années 1934 à 1939 sont marquées par la montée en puissance des régimes totalitaires et la difficulté croissante pour la Lettonie de conserver une indépendance chèrement conquise.

Malgré les nombreuses tentatives faites pour trouver des garanties suffisantes de sécurité, que ce soit par la création de l'Entente baltique avec ses voisins estonien et lituanien, ou auprès des Français, des Britanniques et de la SDN, le pays choisit de suivre une politique de neutralité qui ne sera pas étrangère à sa brutale annexion par l'URSS de Staline ; annexion dont les bases sont jetées dès l'automne 1939.

La Lettonie ne retrouvera la liberté qu'en 1991.


Dans BiblioMonde

Notre dossier sur la Lettonie

 
© BiblioMonde.com