BiblioMonde

Territoire et nationalisme au Monténégro

par Amaël Cattaruzza

( Livre )
Harmattan (L')
Collection Géographie et cultures
2010, 312 p., 29.5 euros

ISBN : 978-2296137615

Le 21 mai 2006, 55,5 % des Monténégrins se prononçaient par référendum pour l'indépendance de leur pays. Pourtant, ce résultat n'allait pas de soi. En mars 1992, alors que la Yougoslavie était en voie d'éclatement, les Monténégrins votaient à plus de 95 % pour le maintien du Monténégro au sein d'une nouvelle fédération yougoslave avec la Serbie. Certes, l'abstention était importante (34 % des votants), mais ce basculement en l'espace de quatorze ans peut paraître paradoxal. Cet ouvrage décrit le processus qui a conduit le pays dans cette voie, celle de l'indépendance.

L'auteur analyse en particulier les modes de diffusion du nationalisme monténégrin au cours de cette période, et la manière dont ce territoire s'est peu à peu imposé dans les représentations de ses populations comme un territoire national. Issu de quatre ans de recherches et de multiples séjours dans la région, ce travail est basé sur une hypothèse de départ, celle de l'existence d'une relation intime entre nationalisme, espace politique et représentations territoriales. L'auteur déconstruit les discours nationalistes et les dynamiques de construction d'une identité et d'un territoire national. Il s'interroge aussi sur les voies de transmission sociale du nationalisme, et s'intéresse autant aux discours historiques, aux ouvrages scolaires et aux débats identitaires, qu'aux partis politiques, à l'affirmation progressive de l'État monténégrin et aux vecteurs familiaux et médiatiques du sentiment national. Enfin, parce que l'on ne construit jamais sur du vide ni à partir de rien, l'auteur étudie également ce nationalisme « par le bas », fondé sur les représentations individuelles et intimes de la nation et de son territoire.

Dans BiblioMonde

Notre dossier sur le Monténégro

 
© BiblioMonde.com