BiblioMonde

« Pourquoi j'ai tué Gandhi »

par Koenraad Elst

( Livre )
Belles lettres (Les)
Collection La voix de l'Inde
Langue d'origine : anglais
Traduit par Bernard Frumer
2007, 256 p., 19 euros

ISBN : 978-2251720128

Un examen du plaidoyer de l'assassin de Gandhi, un livre s'inscrivant dans un certain révisionnisme de l'histoire indienne dans un sens plus favorable aux thèses hindouistes

Le 30 janvier 1948, en chemin vers une réunion de prière, Gandhi est abattu par balles près de Birla House, à New Delhi, par Nathuram Godse, un hindou radical qui a des liens avec le groupe extrémiste Hindu Mahasabha.

Nathuram Godse et était né en 1910. Après avoir tué Gandhi, le 30 janvier 1948, il se laissa arrêter sans tenter de fuir, « en raison, dira-t-il, de mon ardent désir d’exprimer devant un tribunal les motifs de mon acte. » Ce qu’il fera lors de son procès, le 8 novembre 1948, avant d’être condamné à la pendaison (1949).

Longtemps interdit de publication en Inde, et finalement édité en 1977, le texte de la défense de Godse est publié ici, sous forme de longs extraits, pour la première fois en Occident.

L'historien Koenraad Elst examine chacun des arguments de Godse et tente d'atténuer la légende noire de l'assassin de Gandhi. Pour cela l'historien belge reprend l'essentiel des reproches formulés par les nationalistes hindous à l'égard du mahatma Gandhi. Ceux-ci tenaient Gandhi pour responsable de la partition de l'Inde et par là de son affaiblissement. Ces reproches sont repris à leur compte par un certain nombre d'historiens révisionnistes de l'histoire indienne. Ce livre s'inscrit dans cette démarche.

Dans BiblioMonde

Notre dossier sur l’Inde

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.



 
© BiblioMonde.com