BiblioMonde

Les racines intellectuelles du mouvement d'indépendance de l'Inde (1893-1918)

par Prithwindra Mukherjee

( Livre )
Codex
2012, 395 p., 38 euros

ISBN : 978-2918783046

L'indépendance de l'Inde, dans l'imaginaire collectif occidental, semble tout devoir à la figure tutélaire de Mohandâs Karamchând Gândhî. Cependant, le mouvement de masse initié par le Mahâtmâ à partir de 1919 n'est pas né de rien. Pendant très longtemps, en effet, a été omise la période intense et créative qui le précéda. C'est que fondamentalement radical, le programme des révolutionnaires indiens de la fin du XIXe et du début du XXe siècle se trouvait en complète contradiction avec le combat de Gândhî, marqué du sceau de la non-violence.

M. Mukherjee donne à voir les fondements philosophiques, historiques et religieux - intellectuels en somme - du nationalisme indien. De Râmmohun Roy à Sri Aurobindo, en passant par Karl Marx ou Rabindranath Tagore, c'est l'ensemble du corpus idéologique ayant influencé le nationalisme indien qui est analysé par l'auteur ; et ce à la lumière d'une culture et d'une histoire pluriséculaires.

Jusqu'ici largement méconnue, une vue d'ensemble des activités des révolutionnaires en Inde comme celle de leurs réseaux constitués hors du pays (Angleterre, Russie, Allemagne, France, États-Unis et plusieurs pays de l'Asie...) est en outre révélée pour la première fois. Afin de déstabiliser le joug anglais, les nationalistes radicaux n'hésitèrent pas, au cours de la première guerre mondiale, à se tourner vers Guillaume II et l'Allemagne qui, poursuivant sa logique d'une stratégie directement liée au Moyen Orient, leur accorda une attention toute particulière.
Appuyé sur de nombreux fonds d'archives encore difficilement accessibles aujourd'hui, sur des papiers personnels inédits ou encore sur des entretiens directs avec les protagonistes du moment, le travail de Prithwindra Mukherjee constitue indéniablement un apport majeur à l'historiographie de l'Inde.



 
© BiblioMonde.com