BiblioMonde

Histoire de l'Otan

par Charles Zorgbibe

( Livre )
Complexe
Collection Questions d'Histoire et de sciences politiques
2002, 283 p., 19.9 euros

ISBN : 2870279175

S'il ne cache pas sa sympathie pour le combat mené par l'Otan tout au long de la guerre froide contre la menace soviétique, Charles Zorgbibe ne verse pas pour autant dans l'hagiographie et ne tombe pas dans les travers d'un ouvrage de commande ; Ainsi-par exemple-aborde-t-il l'obscur dossier du « Glaive » et se demande-t-il si celui-ci ne trahit pas un aspect pathologique, une sorte de doctrine de la souveraineté limitée à l'occidentale. Plaçant le débat sur l'actualité la plus récente, sur fond d'affaire du Kosovo, il s'interroge également sur la légalité internationale et sur la légitimité des nouvelles missions de l'OTAN... En revanche, lorsqu'il évoque le retrait français de l'organisation intégrée en 1966, il montre que la thèse gaullienne était indéfendable du point de vue juridique et passablement contestable au point stratégique.


« Paradoxal destin de l'Alliance atlantique ! Pendant quarante années de guerre froide, elle parvient à contenir son ennemi virtuel, l'URSS, et à maintenir la paix en Europe... sans recourir au moindre acte de guerre ! Depuis la chute du mur de Berlin et la disparition du bloc communiste, elle se découvre une seconde vie beaucoup plus belliqueuse. Le 28 février 1994, l'Alliance intervient militairement dans le conflit de Bosnie. C'est la première opération de Guerre de l'Alliance depuis sa création. Cinq ans plus tard, les forces de l'OTAN se lancent à l'assaut du Kosovo. L'ouvrage retrace les deux vies de l'Alliance. En 1949 : une alliance classique, fondée sur l'engagement d'assistance des alliés, va se trouver confrontée au fait nucléaire, qui introduit une incertitude sur l'engagement de l'allié dans le feu de la crise, et aux contraintes de l'intégration militaire. Après 1989 : une organisation de gestion des crises, qui s'érige en bras séculier de l'ONU puis concurrence l'organisation mondiale. L'auteur analyse la semi-dissidence française de 1966 retrait français de l'organisation militaire intégrée, décidé par le général de Gaulle, et tentative de retour de la France dans l'appareil de l'OTAN, menée par Jacques Chirac, ainsi que la fascination pour l'OTAN des nouvelles démocraties du centre et de l'est de l'Europe. Il s'intéresse aussi à un dossier plus obscur : celui des réseaux "Gladio", qui exprimèrent, au plus fort de la guerre froide, la tentation d'une "souveraineté limitée" à l'occidentale. Reste la question essentielle, liée à l'affaire du Kosovo : en agissant sans mandat de l'ONU, l'OTAN n'ébranle-t-elle pas l'architecture de sécurité de l'après-guerre froide. » (présentation de l’éditeur)

Dans BiblioMonde

La guerre de cinquante ans : Les relations Est-Ouest 1943-1990

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.



 
© BiblioMonde.com