BiblioMonde

Essaouira

par Bruno Barbey, Morgan Sportès

( Livre )
Le Chêne
mai 2001, 132 p., 39.9 euros

ISBN : 2842772970

« Profondément ancrées dans son âme, les photographies de Bruno Barbey, servies par une maquette et une colorisation soignée, oscillent ainsi entre l’éternel et l’éphémère : la mer, nourricière mais meutrière, ronge murs et littoral de son souffle salin, le long des remparts ocres se détachent les silhouettes immémoriales de femmes drapées dans leurs "haïks" immaculés ou leurs sombres tchadors. Enfoncé dans son pliant un vieil homme, résigné, voit défiler devant lui une foule préoccupée. Perdu dans ses étals chatoyants, un marchand attend l’hypothétique acheteur qui furette devant ses yeux.

Promeneur solitaire, Morgan Sportès, qui fréquemment prend ses quartiers dans la cité pour écrire, observe, la plume affûtée et particulièrement heureuse, se livrant à une véritable hypotypose : un dialogue prend place dans l’entrebaillement des portes, où les générations se dévisagent, se heurtent et se retrouvent. Un couple, comme avant lui tant d’autres, fait les cent pas le long d’une jetée assaillie par les mouettes. Des marins serpentent entre les filets de pêche malmenés par leurs proies et constamment reprisés. Un quidam livre ses réflexions sur une existence qui s’étire toute en langueur.
Profondément ancrées dans son âme, les photographies de Bruno Barbey, servies par une maquette et une colorisation soignée, oscillent ainsi entre l’éternel et l’éphémère : la mer, nourricière mais meutrière, ronge murs et littoral de son souffle salin, le long des remparts ocres se détachent les silhouettes immémoriales de femmes drapées dans leurs "haïks" immaculés ou leurs sombres tchadors. Enfoncé dans son pliant un vieil homme, résigné, voit défiler devant lui une foule préoccupée. Perdu dans ses étals chatoyants, un marchand attend l’hypothétique acheteur qui furette devant ses yeux.

Promeneur solitaire, Morgan Sportès, qui fréquemment prend ses quartiers dans la cité pour écrire, observe, la plume affûtée et particulièrement heureuse, se livrant à une véritable hypotypose : un dialogue prend place dans l’entrebaillement des portes, où les générations se dévisagent, se heurtent et se retrouvent. Un couple, comme avant lui tant d’autres, fait les cent pas le long d’une jetée assaillie par les mouettes. Des marins serpentent entre les filets de pêche malmenés par leurs proies et constamment reprisés. Un quidam livre ses réflexions sur une existence qui s’étire toute en langueur. » (extrait d'un article de Jeanne de Ménibus pour Paru.com, 12 juillet 2001).

Dans BiblioMonde


Essaouira : informations et bibliographie


Notre dossier sur le Maroc

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com