BiblioMonde

Colombie, derrière le rideau de fumée

par Hernando Calvo Ospina

( Livre )
Temps des Cerises (Le)
2008, 406 p., 20 euros

ISBN : 978-2841097203

L’affaire Ingrid Betancourt et la question des otages ont mis la Colombie sous les feux de l’actualité... Mais, derrière le rideau de fumée médiatique, que se passe-t-il vraiment dans ce pays ?
La violence politique, conséquence de l’intransigeance de l’État et des énormes inégalités sociales, est au coeur de cet ouvrage.
Au fil de l’histoire, l’oligarchie nationale vorace, les États-Unis et certaines puissances européennes, avides de soumettre un peuple pour s’emparer de ses immenses richesses naturelles, ont fait de la violence leur spécialité.

Si par le passé, les troupes officielles semaient la barbarie, aujourd’hui ce sont les paramilitaires, qu’elles ont engendrés, qui ont pris le relais. Pourtant, sans relâche, d’importants secteurs de la population organisent la résistance en adoptant diverses formes de lutte.

Comme le dit le chercheur états-unien William Blum, ancien fonctionnaire du département d’État, ce livre décrit parfaitement « la complicité de Washington dans l’utilisation du terrorisme et du trafic de drogues pour que le gouvernement colombien mène la véritable guerre contre le “communisme” ».

« Un travail impressionnant, habilement développé grâce à un style caractéristique de la culture colombienne, et qui présente les faits les plus dramatiques sous une forme littéraire. » (François Houtart, professeur émérite de l’université de Louvain-la-Neuve)

« Même s’il développe un thème complexe et cruel, chaque page invite à poursuivre la lecture. » (Jean Ziegler, rapporteur spécial de l’ONU).

« "Depuis le début de la présidence d’Alvaro Uribe Vélez, en 2002, jusqu’en juin 2004, la violence sociopolitique a coûté la vie à dix mille cinq cent quatre-vingt-six personnes. De ce nombre, six mille cent quarante-huit civils assassinés (...) le furent dans des circonstances étrangères à tout combat : cela s’est passé dans leur maison, dans la rue ou sur leur lieu de travail." Tel est le sort réservé à l’opposition politique légale en Colombie, perçue comme un "ennemi intérieur". Retracer l’histoire de l’Etat colombien, dont la mort semble être l’instrument d’une "dictature constitutionnelle (...) conçue pour l’exercice rationnel, calculé et systématique de la violence", est l’objet de ce livre. L’auteur décrit un pays où l’alliance entre les forces armées, les paramilitaires et les mafieux est la cause principale des assassinats politiques en série. La "guerre sale" y est une politique d’Etat, l’impunité une "paix" avec les paramilitaires et la lutte contre la drogue "un moyen pour Washington de mener une guerre de basse intensité". Ce livre est indispensable tant par la mise en perspective du conflit armé qu’il effectue que par la qualité et la précision de ses informations. » (Paola Ramírez Orozco, Le Monde diplomatique, mai 2008)

Préface d’Ignacio Ramonet

Dans BiblioMonde

Notre dossier sur la Colombie

 
© BiblioMonde.com