BiblioMonde

À l'aube de la Russie moscovite, Serge de Radonège et André Roublev

par Pierre Gonneau

( Livre )
Institut d'études slaves
2007, 387 p., 20 euros

Collection : Bibliothèque russe - ISBN : 978-2720404351

Légendes et images (XIVe-XVIIe siècles)

Serge de Radonège († 1392) et André Roublev († v. 1430) sont connus de tous ceux qui s’intéressent à la spiritualité et à l’art sacré russes. Réformateur de la vie religieuse, saint charismatique protecteur de l’orthodoxie et de la dynastie moscovite, Serge est surtout le fondateur de l’abbaye (Laure) de la Trinité qui, depuis 1342, est l’un des cœurs battants de l’identité russe. C’est pour l’ornementation de l’abbatiale du monastère, construite entre 1422 et 1427, que Roublev peignit la fameuse icône de la Trinité, sans doute l’image russe médiévale la plus diffusée dans le monde. « Pour comprendre la Russie, il faut comprendre la Laure, pour pénétrer dans la Laure, il faut étudier avec la plus grande attention son fondateur » écrivait en 1919 Pavel Florenskij, intellectuel et religieux, moine et ingénieur, mystique défenseur d’une idéale synthèse entre cénobitisme et communisme. Il ajoutait que si la fameuse icône de la Trinité est, certes, due au pinceau de Roublev, son véitable auteur est Serge, qui a su régénérer le mouvement monastique en Russie.

Ce livre rassemble le dossier des sources concernant Serge de Radonège et André Roublev. La partie la plus importante est consacrée à la traduction de la Vie de Serge, à partir du manuscrit dit de la Vie enluminée (v. 1589- 1592) qui comprend plus de six cents images. Les données des chroniques et des rares documents d’archives contemporains de l’existence de Serge ont été croisées avec le récit hagiographique. Parallèlement, les enluminures du manuscrit ont été rapprochées des autres images dépeignant Serge, en particulier des icônes.
La même approche comparative est appliquée aux notices de chroniques, les documents d’archives et les textes hagiographiques qui permettent de retracer – en pointillés – la carrière de peintre de Roublev, qui attestent de sa réputation de sainteté et qui montrent la renommée dont jouissait son œuvre.



 
© BiblioMonde.com