BiblioMonde

Antonin Dvorak

par Guy Erismann

( Livre )
Fayard
Collection Les Chemins de la musique
2004, 25 p., 491 euros

ISBN : 2213618232

La biographie d’un grand musicien tchèque découvert tardivement en France. S’inscrivant dans le courant nationaliste qui a animé la vie politique tchèque du XIXe siècle, Antonín Dvorák s’est inspiré dans ses œuvres de rythmes et de mélodies populaires issus du folklore slave

Antonín Dvorak (1841-1904), tout comme son aîné Bedrich Smetana et ses cadets Leos Janacek et Bohuslav Martinu, s'est imposé sur la scène mondiale comme le chantre de la musique tchèque. Comment Dvorak, qui mourut il y a cent ans et dont la vie recouvre toute la seconde moitié du XIXe siècle, est-il devenu, en même temps que le plus populaire des compositeurs tchèques, l'incarnation de tout un peuple, dans son absolu et ses contradictions ? Comment ce petit paysan de Bohême, miraculeusement doué, formé à la musique par un kantor intuitif, Antonin Liehmann, devint-il admirateur de Wagner pour s'en détacher ensuite sous l'influence et la protection d'un autre Allemand, Johannes Brahms, au profit d'une musique immédiatement identifiable aux couleurs de la Bohême ? Autrement dit, pourquoi ce musicien bercé par les musiques populaires villageoises, tant au bal qu'à l'église, se montra-t-il si curieux des mouvements modernes germaniques, et comment parvint-il à leur résister puis à s'en détourner pour être, tout simplement, Dvorak, musicien tchèque ? Enfin, comment cet artiste né dans un univers bohémien, contraint à la langue allemande et façonné en musique par les modèles germaniques, symbolise-t-il si totalement le génie du peuple tchèque ?

Guy Erismann nous guide dans ce parcours, de son village natal aux salles de concerts anglaises et allemandes où Dvorak est acclamé, puis à New York où il fut appelé pour diriger le Conservatoire nouvellement créé, et situe chacune de ses œuvres, des plus célèbres (les symphonies ou la musique de chambre) à celles que l'on découvre depuis peu (la musique vocale sacrée et, surtout, les opéras), dans leur contexte personnel et historique.

Dans BiblioMonde

La Musique dans les pays tchèques

D’autres livres sur la musique en pays tchèque


Sur la Toile

Antonin Dvorak est mort il y a cent ans. Sa musique reste pleine de vie... (Par Magdalena Segertova, mai 2004, Radio Praha)

La liste de ses œuvres

Petite discographie

Danses slaves interprétes par The Royal Philharmonic Orchestra dirigé par Antal Dorati

La Symphonie n°9, Nouveau monde accompagné par La Moldau de Smetana, interprétées par Orchestre Philharmonique de Vienne dirigé par Herbert von Karajan

Danses hongroises et Légendes dans la forêt interprété par Duo Kolacny

La jeune fiancée du Spectre interprété par Oksana Krovytska, John Aller, l’orchestre Symphonique de New Jersey et les Chœurs Symphoniques de Westminster dirigés par Zdenek Macal



____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com