BiblioMonde

Ankara

par Yakup Kadri Karaosmanoglu

( Livre )
Turquoise
Collection Écriturques
Langue d'origine : turc
Traduit par Ferda Fidan
2008, 204 p., 18 euros

ISBN : 978-2951444805

Un roman qui décrit le processus de transformation, dans les années 1920, d'une petite bourgade d'Anatolie centrale en une grande métropole moderne

De ville millénaire, au milieu de la steppe anatolienne, dont l'histoire se confond avec celles de civilisations prestigieuses, hittite, romaine et byzantine, Ankara se perd au fil des siècles. Et la voilà emportée à la fin de la Grande Guerre dans la débâcle de l'Empire ottoman largement battu, ruiné et envahi par les Alliés. Et pourtant... C'est à Ankara que bat dans les années 1920 le cœur de la Révolution turque menée par Mustafa Kemal. Jeune patriote idéaliste, Selma est alors prise dans la tourmente. La ville devient le théâtre de ses ambitions, de ses amours exaltées. Une âme aussi fervente peut-elle se contenter d'un mari falot ? Elle l'abandonne et épouse un officier. Mais avec la République, plus attiré par le faste des honneurs, ce dernier y perd son âme et délaisse sa jeune épouse. Qu'en est-il alors de la soif d'absolu de Selma ? Et si au lieu d'être une femme émancipée, elle n'était qu'une femme égarée dans le tourbillon de l'Histoire ? Puis elle rencontre Neset Sabit, et sa vie s'en trouve bouleversée. Capitale méconnue d'une Turquie dont on parle souvent, Ankara apparaît pour la première fois au cœur d'une fiction. C'est alors l'occasion pour l'auteur, Yakup Kadri, à travers la vie amoureuse d'une jeune Stambouliote, de décrire la naissance de cette grande métropole moderne. C'est aussi l'occasion pour lui, dans un style romanesque à l'envi, d'évoquer successivement la période mouvementée de la guerre de Libération, les premières années de la République et les métamorphoses de la nouvelle société turque, avant de clore son roman en se projetant dans un avenir, qu'il voudrait lumineux, à travers la rêverie de Selma.

Ce roman a été publié pour la première fois à Istanbul sous en 1934, traduit en français par Ferda Fidan. Préface de Thierry Zarcone.

 
© BiblioMonde.com