BiblioMonde

Amérique latine

par Claude Bataillon, Jean-Paul Deler, Hervé Théry (direction de l'ouvrage)

( Livre )
Belin
Collection Géographie universelle
2000, 480 p., 81 euros
Première édition : 1991
ISBN : 2701116678

Un ouvrage de référence pour une approche géographique de l’Amérique latine

Un ouvrage collectif conçu par C. Bataillon, J.P. Deler et H. Théry avec la collaboration de B. Bret, J. Brissau-Loaiza, N. Demyk, M. Droulers, C. Girault, P. Grenier, R. Guerrero, C. Laugénie, J. Revel-Mouroz, H. Rivière d'Arc et J.-P. Tihay.

Les trois directeurs ont rassemblé autour d'eux une équipe de spécialistes de tous les pays du continent. L'ouvrage s'ouvre sur une interrogation : Ce que latine veut dire, qui tente de cerner la part des héritages européens - et des autres - dans ce qui fait aujourd'hui la spécificité de cet ensemble de 22,5 millions de km2 et de 400 millions d'habitants. L'espace américain est défini dans ses grands champs et abordé sous l'angle de l'utilisation, variable, qu'ont pu en faire les sociétés qui s'y sont succédé.

Il en ressort des modèles d'organisation de l'espace, qui vont des vieux modèles de l'extraction et de l'extraversion à la métropolisation et à la formation de cités géantes, où déferlent les nouveaux citadins, autour de l'espace réservé des élites. L'Amérique latine reste l'autre Amérique, passée de la domination des Empires d'ancien régime à la mainmise étasunienne, appuyée sur des organisations de solidarité et des politiques de sécurité, et surtout sur les classes moyennes, vecteurs de l'american way of life.

Le fait qu'il existe des États en Amérique latine depuis un siècle et demi - donc souvent plus anciens qu'en Europe, et parfois plus solides, explique que l'accent soit mis sur eux dans les 349 pages consacrées à cinq blocs régionaux de poids inégal : le Mexique, l'Amérique centrale et caraïbe, les pays andins, le Cône sud et le Brésil. L'État est encore au cœur des réflexions prospectives qui forment la dernière partie du livre, Un modèle et ses limites, qui, tout en évaluant les éléments positifs de l'héritage des conquistadors, en dénonçant les pillages et gaspillages et les fragilités actuelles, se centre sur la force et démission des États : certains assurent mieux que d'autres la domination des populations et la maîtrise du territoire. Le partage des biens d'équipement et des industries, des universités et de la technologie, est inégal : des portions étendues du territoire et des groupes de populations leur échappent, du fait de la guérilla dans les Andes et en Amérique centrale, de la perméabilité des frontières, de la drogue, ou à cause du développement du « secteur informel » des villes.


Dans BiblioMonde

Les Caraïbes dans la géopolitique mondiale

L'Amérique centrale et les Antilles

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.



 
© BiblioMonde.com