BiblioMonde

Allende, Chili 1970-1973

par Pierre Kalfon

( Livre )
Atlantica
2000, 296 p., 19.67 euros
Première édition : septembre 1998
Préface Marc Ferro - ISBN : 2843940907.

Les chroniques de Pierre Kalfon, le correspondant du journal Le Monde au Chili écrites entre 1970 et 1973. Un regard sur l'expérience socialiste chilienne conduite par le président Allende ainsi que sur le coup d'État du général Pinochet.

« Il y avait un immense besoin de justice sociale, non satisfait ou alors de façon très partielle par la démocratie chrétienne, et remontant au siècle précédent. Dès le milieu du XIXe siècle, les mineurs des gisements de salpêtre, de charbon et de cuivre commencent à s'organiser. Il y a alors une prise de conscience très forte au sein de la classe ouvrière. En 1922, le Parti communiste est créé, marqué par son alignement sur Moscou. Onze ans plus tard, après une éphémère 'république socialiste' de douze jours, le Parti socialiste chilien est formé, marxiste mais prenant ses distances avec le Kremlin. Lorsque Allende arrive au pouvoir, en septembre 1970, ce n'est pas la première fois qu'il y a des hommes de gauche dans un gouvernement - rappelez-vous du Front populaire de 1938, présidé par le radical Aguirre Cerda - mais c'est la première fois qu'il y a une unité populaire, essentiellement des partis de gauche, avec un président socialiste qui se déclare marxiste. Allende ne cache pas ses convictions franc-maçonnes et sa volonté de faire aller le pays vers le socialisme grâce aux bulletins de vote et sans sortir de la légalité constitutionnelle. Ce n'est pas le modèle cubain où l'on fait la révolution avec les armes. C'était un pari. Pour moi, c'est l'essence même de l'originalité de l'expérience chilienne. » (extrait d'un entretien avec l'auteur, L'Humanité, 11 septembre 1998)

« En 1973, pendant trois ans, le monde a eu les regards fixés sur le lointain Chili. Une expérience unique se déroulait au bout de l'Amérique latine. Pour la première fois, en effet, un chef d'Etat régulièrement élu, à la loyale, Salvador Allende, tentait une " révolution dans la légalité ". Son projet de mener le pays vers le socialisme reposait, non pas sur les fusils mais sur les seules armes démocratiques de l'appareil légal en place. Marx n'avait pas prévu ce cas inédit. S'il réussissait, l'exemple chilien risquait de faire tâche d'huile, de servir de modèle. Trop dangereux pour les Etats-Unis craignant la contagion d'un " deuxième Cuba " dans l'hémisphère américain considéré comme " chasse-gardée ". Avec ténacité, Washington organisera contre le Chili un blocus financier et économique, appuyant généreusement les forces de droite jusqu'au coup d'Etat brutal du général Pinochet, le 11 septembre 1973. Ce livre, constitué principalement des articles publiés dans Le Monde de 1971 à 1973 est une revanche sur les livres brûlés par la dictature. Quand les soldats de la Junte organisent des autodafés dans les rues, ils croient débarrasser le pays de sa mémoire. Erreur. Enfouie, pendant des années, traumatisée par la répression, cette mémoire refoulée resurgit aujour'hui, réclamée par de nouvelles générations.

En 1973, pendant trois ans, le monde a eu les regards fixés sur le lointain Chili. Une expérience unique se déroulait au bout de l'Amérique latine. Pour la première fois, en effet, un chef d'Etat régulièrement élu, à la loyale, Salvador Allende, tentait une " révolution dans la légalité ". Son projet de mener le pays vers le socialisme reposait, non pas sur les fusils mais sur les seules armes démocratiques de l'appareil légal en place. Marx n'avait pas prévu ce cas inédit. S'il réussissait, l'exemple chilien risquait de faire tâche d'huile, de servir de modèle. Trop dangereux pour les Etats-Unis craignant la contagion d'un " deuxième Cuba " dans l'hémisphère américain considéré comme " chasse-gardée ". Avec ténacité, Washington organisera contre le Chili un blocus financier et économique, appuyant généreusement les forces de droite jusqu'au coup d'Etat brutal du général Pinochet, le 11 septembre 1973. Ce livre, constitué principalement des articles publiés dans Le Monde de 1971 à 1973 est une revanche sur les livres brûlés par la dictature. Quand les soldats de la Junte organisent des autodafés dans les rues, ils croient débarrasser le pays de sa mémoire. Erreur. Enfouie, pendant des années, traumatisée par la répression, cette mémoire refoulée resurgit aujour'hui, réclamée par de nouvelles générations. » (présentation de l'éditeur)



L'article complet

Dans BiblioMonde

D'autres livres évoquant la période de l'Unité populaire :

Chili 1970-1973 : le témoignage d'un prêtre ouvrier.

Les Passions politiques au Chili durant l'Unité Populaire par Ingrid Seguel-Boccara


Chili, l'Église catholique 1958-1976 complicité ou résistance ?


Notre dossier sur le Chili (BiblioMonde)

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com