BiblioMonde

Alexandrette : Le « Munich » de l’Orient

par Lucien Bitterlin

( Livre )
Jean Picollec
2000, 366 p., 27 euros

ISBN : 2864771764

Le territoire d'Alexandrette (aujourd'hui Iskenderum) a été cédé par la France à la Turquie en 1939 dans l'espoir que la Turquie n'entrerait pas en guerre aux côtés des Allemands. Or cette province, à majorité arabe et à minorité turque (à l'époque), appartenait à la Syrie dont la France n'était que mandataire sous le contrôle de la SDN.

L'épisode n'est pas très glorieux pour la diplomatie française, bien que la Turquie soit restée neutre jusqu'à la fin de la guerre, mais l'auteur, Lucien Bitterlin, resté très gaulliste en fait une lecture très pro-arabe. Son plaidoyer prend l'allure d'un réquisitoire anti-Turcs et très hostile à la Troisième république française.

« Le 23 juin 1939, le Sandjak d’Alexandrette, une région syrienne à la frontière turque d’environ 4 700 km2 et peuplée alors de plus de 200 000 habitants, fut annexé par la Turquie à la suite d’un accord de cession signé par la France, puissance mandataire au Levant depuis 1920.
Ce morceau de Syrie devint ainsi, par la faiblesse des gouvernements français de l’époque, issus de la Chambre de Front Populaire de 1936, partie intégrante de la Turquie.
Alexandrette, le « Munich » de l’Orient, est le récit d’une capitulation, parmi d’autres, qui précéderont la défaite politique et militaire de la France en juin 1940. » (présentation de l'éditeur)

Dans BiblioMonde


D’Antioche au Hatay - L'histoire oubliée du Sandjak d'Alexandrette :
Nationalisme turc contre nationalisme arabe. La France, arbitre ? par Michel Gilquin

La France en Cilicie et en Haute-Mésopotamie : Aux confins de la Turquie, de la Syrie et de l'Irak (1919-1933)

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com