BiblioMonde

Abd el-Kader au château d'Amboise

par

( Livre )
Ibis Press
2002, 108 p., 15 euros

Auteur : Antoine-Adolphe Dupuch - ISBN : 2910728277

Le combattant et mystique algérien évoqué par le premier évêque catholique d'Alger, Mgr Antoine-Adolphe Dupuch (1838-1846) avec qui il se lia d’amitié.

“Mais pourquoi le gouvernement français a-t-il attaché tant de prix jusqu’ici à cette même longue et douloureuse captivité d’Abd el-Kader ? Pourquoi hésite-t-il encore malgré la foi promise en son nom au mois de décembre 1847, à lui rendre une rigoureuse et trop tardive justice ? Qui peut donc le retenir davantage, lui qui représente pourtant si évidemment en ce moment la nation la plus généreuse et la plus chevaleresque du monde, et dont le noble chef connaît le prix de la captivité ?”

Monseigneur Dupuch, ancien évêque d’Alger, adresse cette lettre à Napoléon III, pour demander la liberté promise à l’émir Abd el-Kader lors de sa reddition. Il fait un portrait psychologique et moral de l’émir avec lequel il avait été en contact en Algérie et qu’il a rencontré à plusieurs reprises au cours de sa captivité. À l’appui de sa thèse, il cite abondamment les officiers français qui l’avaient combattu. On perçoit à travers ce texte leur admiration pour celui qui fut à la fois un combattant valeureux et un homme de foi. Cette réédition vient éclairer certaines péripéties de l’histoire de la conquête de l’Algérie au moment où les historiens s’intéressent à la domination française en Algérie et où l’opinion s’interroge sur les liens entre guerre de libération et “guerre sainte”.

L'auteur, Antoine-Adolphe Dupuch est né à Bordeaux le 20 mai 1800. Après des études à Paris, il entre au séminaire et est ordonné prêtre en 1825. C’est en 1838 qu’il est nommé, par le pape Grégoire XVI, évêque d’Alger, ville qui vient juste alors d’être érigée en évêché. Il y restera jusqu’à sa démission, en 1846. Durant cette période, il entre en contact avec Abd el-Kader avec lequel il organise des échanges de prisonniers. Il reverra ce dernier emprisonné à Pau, puis à Amboise et il deviendra un des plus ardents partisans de la libération de l’émir. Il décède à Bordeaux en 1856. Ces cendres seront, selon son souhait, transférées à Alger en 1864.

Biblio : Antoine-Adolphe Dupuch, prêtre bordelais, premier évêque d'Alger par Madeleine Hardy, Bordeaux (Hardy, 2004)

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com