BiblioMonde

Minuit (de)

Cette maison d'édition littéraire des plus prestigieuses a su s'engager à plusieurs reprises dans le combat littéraire, comme politique.

La maison a été fondée dans la clandestinité en 1942 par Jean Bruller, qui publie un premier livre dont il est l'auteur Le Silence de la mer sous le pseudonyme de Vercors. C'est lui qui dessine l'étoile, l'emblème des Éditions de Minuit. Jérôme Lindon est embauché en 1946, deux plus tard, Vercors est poussé à la démission et remplacé par Jérôme Lindon dont la famille a participé au financement de la maison. Il en restera le directeur jusqu'à sa mort en 2001, sa fille Irène lui succède. Parmi les premiers auteurs et succès : Samuel Beckett (prix Nobel 1969).

C'est Minuit qui lance que l'on appellera le nouveau roman en publiant Nathalie Sarraute, Alain Robbe-Grillet, Butor (dont la Modification se vend à 90 000 ex. en 1957), Claude Simon,… Vient ensuite la guerre d'Algérie qui pousse la maison à un nouvel engagement : Germaine Tillon, Henri Alleg (La question en 1958), Jacques Vergès, Pierre Vidal-Naquet (L'Affaire Audin en 1959)… plusieurs de ces auteurs seront poursuivis devant les tribunaux. C'est Jérôme Lindon qui fait imprimer le Manifeste des 121 en faveur de l'insoumission. La décennie 1970 voit fleuries les théories et les pensées dissidentes, Minuit publie Deleuze, Guattari, Marcuse…

Avec les années 1980 arrive une série de succès commerciaux : Marguerite Duras L'Amant (prix Goncourt 1984, plus de deux millions d'exemplaires), Claude Simon (prix Nobel 1985)… jusqu'au doublé de 1999 : le Goncourt pour Jean Echenoz et le prix Médicis pour Christian Oster. Dans le même temps, Jérôme Lindon s'engage pour le prix unique du livre (en affrontant la Fnac) et pour le droit de prêt en bibliothèque. Toujours indépendante d'esprit, Minuit dirigée par un homme qui affirme son identité juive, accueillent en 1981 la Revue d’études palestiniennes, consacrée aux problèmes du Proche-Orient. Minuit reste un éditeur littéraire, parmi les nouveaux auteurs à succès : Jean Rouaud, Jean Echenoz, Jean-Philippe Toussaint…

Le site internet de l'éditeur

Un historique détaillé de la maison

La mort de Jérôme Lindon par Maurice Nadeau et François Bon (Quinzaine Littéraire).

Coordonnées : 7, rue Bernard Palissy 75006 Paris - tél : 01 44 39 39 20 - fax : 01 45 44 82 36 - mél : presse@leseditionsdeminuit.fr


- Documents


- Apartheid (L')
- La Question
- Le parler ordinaire : la langue dans les ghettos noirs des États-Unis
- L'affaire Audin, 1957-1978
- Sociolinguistique
- Torture dans la République

 
© BiblioMonde.com