BiblioMonde

  Monténégro
La vie politique


-Balkans
-Adriatique

-Découvrir le pays
-Visiter le pays

-Le nom du pays
-Les langues
-Le statut politique
-La vie politique
-Le chef de l'État
-Le calendrier des fêtes
-La politique européenne
-La politique européenne

Les très étroites relations entre le crime organisé et le sommet du pouvoir politique sont si évidentes que même la propagande du régime ne peut plus les cacher. La violence apparait comme un phénomène quotidien, en particulier contre la presse d'opposition.

« Il y a cinq mois, un engin explosif avait été activé devant la maison du journaliste de Monitor, Tufik Softić, qui avait déjà été brutalement agressé, pour avoir publié écrit plusieurs textes sur les trafics d’armes dans le nord du Monténégro. Il y a 20 mois, c’est Olivera Lakić qui a été victime d’une violente attaque après la publication dans Vijesti d’une série d’articles traitant de l’usine de tabac illégale à Mojkovac. Celle-ci est toujours placée sous protection policière en raison des menaces qu’elle a reçues. Le maire de Podgorica, Miomir Mugoša, a agressé un journaliste et un photographe de Vijesti en 2009 alors qu’ils faisaient leur métier. Les commanditaires de ces agressions n’ont jamais été retrouvés, et il y a peu de chances qu’ils le soient jamais. » (extrait d'un article du Courrier des Balkans, janvier 2014)

 
© BiblioMonde.com