BiblioMonde

  Moldavie
Les langues


-Découvrir le pays

-Les langues
-La question linguistique
-La question linguistique
-Le président
-Le chef du gouvernement
-Le paysage politique
-La politique européenne

Le moldave (en fait du roumain) n’est parlé que par les deux tiers de la population. C’est, notamment, la présence de fortes minorités linguistiques qui a empêché une réunification de la Roumanie et de sa province perdue en 1940.
En Moldavie, un tiers de la population ne parle pas le moldave et se fait un point d’honneur de l’ignorer. Leur langue de communication est le russe, la langue dominante de l’époque soviétique.

Près d’un tiers de la population est slavophone :
- 13 % de Russes ne parlant que le russe.
- 14 % d’Ukrainiens parlant le russe et pour la plupart, l’ukrainien, très peu le moldave.
- 2 % de bulgarophones.

Les Gagaouzes, des turcs chrétiens orthodoxes, parlent le gagaouze, une langue turque fortement influencée par les langues slaves. Ils ignorent le plus souvent le moldave et communiquent en russe avec le reste de la population.

Certains Moldaves d’un certain âge maîtrisent bien mieux le russe que le moldave. La situation du russe se renforce, depuis 2001, il est à nouveau obligatoire comme langue seconde dans toutes les écoles primaires.

De fait le Jour de notre langue, qui fête chaque 31 août la réinstauration de l’alphabet latin en 1989 est loin d’être la grande commémoration nationale que voulait ses instigateurs.

Faute de professeurs d’anglais en nombre suffisant, le français demeure la langue étrangère la plus étudiée (principalement chez les moldavophones).

 
© BiblioMonde.com