BiblioMonde

  Mauritanie
Villes et régions


-Visiter le pays
-S'informer sur le pays

-Le nom du pays
-Situation
-Le territoire
-Les litiges territoriaux
-Les frontières
-La population
-Les langues
-Chronologie
-Religions
-L'État et la religion
-Villes et régions
-Le régime politique
-Le président
-Le paysage politique
-L'armée
-Drapeau, emblème, hymne
-Le calendrier des fêtes

Capitale : Nouakchott (depuis 1957), (700 000 habitants), mais la capitale économique est Nouadhibou (100 000 habitants)

Les anciennes villes caravanières (Chinguetti, Ouadane, Tichit, Oualata) sont à l’agonie en raison de la disparition du commerce transsaharien. D’autres villes ont surgi avec l’industrialisation comme Zouérate (mines de fer), Akjoujt (cuivre) et surtout Nouadhibou, centre de pêche et port exportateur du minerai de fer acheminé par train depuis F’Derik.

La Mauritanie est divisée en 13 wilayas (régions) avec à leur tête un gouverneur (wali), 53 moughataas (départements) dirigés par un préfet (hakem) et 208 communes dont les maires sont élus depuis 1986.

La Mauritanie est un État unitaire. La wilaya est une circonscription déconcentrée de l’État et fonctionne exclusivement sur les ressources que celui-ci met à sa disposition.

Les wilayas :

Assaba, Brakna, Dahlat Nawadibu (Dhakhlat Nawadîbu), Hud-al-Garbi (Hudh-al-Gharbi), Hud-as-Sarqi (Hudh-ash-Sharqi), Insiri (Inshiri), Nawaksut (Nawâkshût), Qidimaga (Qidimagha), Qurqul, Taqant, Tiris Zammur (Tiris Zammûr) et Trarza.

Nouakchott, une ville surgie du désert au milieu du XXe siècle

La carte des wilayas

 
© BiblioMonde.com