BiblioMonde

  Mauritanie
Le paysage politique


-Visiter le pays
-S'informer sur le pays

-Le nom du pays
-Situation
-Le territoire
-Les litiges territoriaux
-Les frontières
-La population
-Les langues
-Chronologie
-Religions
-L'État et la religion
-Villes et régions
-Le régime politique
-Le président
-Le paysage politique
-L'armée
-Drapeau, emblème, hymne
-Le calendrier des fêtes

Les premières élections démocratiques, en novembre 2006, permettent à l’opposition réunie au sein de la Coalition des forces du changement, avec pour chef de fil Ahmed Ould Taya, de remporter 41 des 95 sièges de l’Assemblée nationale.

L’ancien parti au pouvoir, rebaptisé Parti républicain pour la démocratie et le renouveau (PRDR) ne recueille que 7 sièges.
Ce parti est l'héritier du le Parti républicain démocratique et social (PRDS), la formation hégémonique du président Ould Taya (1984-2005).

Le Rassemblement national des indépendants (RNI), qui compte en réalité dans ses rangs nombre d’anciens membres du PRDS, détient 38 sièges.

Rassemblement des forces démocratiques (RFD), le principal parti d'opposition. N'a pas condamné le putsh d'août 2008.

Front national pour la défense de la démocratie (FNDD) : une coalition de cinq partis politiques opposés au coup d'Etat du 6 août 2008 qui a écarté du pouvoir le président démocratiquement élu.

Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) fondé en 2008. Son leader, Biram Dah Abeid a obtenu 6,8 % des voix à la présidentielle de 2014.

 
© BiblioMonde.com