BiblioMonde

  Mauritanie
Chronologie


-Visiter le pays
-S'informer sur le pays

-Le nom du pays
-Situation
-Le territoire
-Les litiges territoriaux
-Les frontières
-La population
-Les langues
-Chronologie
-Religions
-L'État et la religion
-Villes et régions
-Le régime politique
-Le président
-Le paysage politique
-L'armée
-Drapeau, emblème, hymne
-Le calendrier des fêtes

2008 - Coup d'État militaire (août). Les Occidentaux gélent l'aide non humanitaire accordée au pays. La junte installe un gouvernement civil (septembre).

2007 - Les premières élections présidentielles libres : élection du président Sidi Ould Cheikh Abdallahi (avril). Voe d'une loi criminalisant l'esclavage (août). Les « maîtres » qui n'abandonneront pas cette tradition risquent désormais jusqu'à dix ans de prison. Quatre touristes français sont assassinés par des islamistes dans l'est du pays (décembre).

2006 - Modification de la constitution pour limiter les mandats présidentiels (juin). Les législatives bouleversent le payage politique mauritanien (décembre).

2005 Attaque sanglante d'une unité de l'armée mauritanienne attribuée à un groupe salafiste (4 juin). Le président Ould Taya est reversé par une junte militaire dirigée par Ely ould Mohammed Vall, le directeur de la Sûreté générale. Le coup d'État s'est déroulé sans effusions de sang. La junte promet des élections libres.

2004 - Échec d'un coup d'État contre le président Maaouiya ould Taya (septembre).

2003 - Échec d'un coup d'État contre le président Maaouiya ould Taya (juin).

1992 - Maaouiya ould Taya est élu président de la République. Son parti, le Parti républicain démocratique et social (PRDS) remporte les législative. Il sera réélu en 1997 et 2003 dans des conditions contestables.

1991 - Instauration du multipartisme (mais pas de la démocratie, les élections continueront à être manipulées)

1989 - Un banal incident frontalier entre gardiens de bestiaux mauritaniens et sénégalais (février) déclenche une crise entre les deux pays (avril) : violentes émeutes antimauritaniennes à Dakar et répression antisénégalaises qui font plusieurs centaines de morts à Nouakchott (décembre). Rupture des relations entre la Mauritanie et le Sénégal.

1984 - Le colonel Maaouiya ould Taya prend le pouvoir en reversant le colonel Haidalla.(17 décembre).

1981 - L'esclavage est aboli, au moins officiellement.

1980 - Nomination du colonel Haidalla président du Comité militaire de salut national (CMSN).

1979 - Signature d'un accord avec le Front Polisario. La Mauritanie cesse de revendiquer une partie du Sahara occidental ((août). Elle se retire du Sahara occidental pour y être remplacée par le Maroc.

1978 - Renversement du président Moktar ould Daddah (10 juillet). Trois colonels se succèderont à la tête de l’État entre 1978 et 1979.

1976 - La Mauritanie annexe une partie du Sahara espagnol dans le cadre des accords de Madrid avec l’Espagne et le Maroc (janvier).

1975 - Occupation d'une partie du Sahara occidental. Début d'une guerre contre le Front Polisario, mouvement nationaliste saharien partisan d’un Sahara occidental indépendant.

1973 - La Mauritanie quitte la zone franc et crée sa propre monnaie (l’ouguiya). Elle devient membre de la Ligue Arabe (décembre).

1960 - Proclamation de l'indépendance (28 novembre).

1958 - Proclamation de la République islamique de Mauritanie (28 novembre).

1946 - La Mauritanie devient territoire d’outre-mer de la république française.

1920-1932 : Occupation complète du pays par la France. L'essentiel de la résistance est battu. La Mauritanie, colonie française, est administrée depuis Saint Louis du Sénégal.

1920 - La Mauritanie devint une des colonies de l’A.O.F.

1903 - Le Tagant, puis l’Adrar (1908) et le Hodh (1911) sont occupés par les Français.

1900 - Convention franco-espagnole (27 juin) pour la « délimitation des possessions françaises et espagnoles en Afrique occidentale », établissant les frontières actuelles de la Mauritanie.

1855 - Le Français Faidherbe annexe le Oualo. Les tribus du Trarza et du brakna s'étant rendues responsables de l’insécurité des relations sur le haut du fleuve Sénégal, la France en profite pour occuper la rive mauritanienne. Commence alors le protectorat qui est d’abord imposé aux émirats du Trarza et du Brakna.

1850 - Léopold Malet est le premier Européen à accomplir la traversée de l'ouest saharien.

1727-1778 - Création des quatre émirats par les chefs de tribus bédouines.

vers 1400 - Le pays est envahi par des tribus arabes, probablement originaires du Yémen.

fin du XIIe siècle - La Mauritanie méridionale devint une province extérieure des deux grands empires soudanais, Mali et Sanghey.

1042 - Fondation de l’Empire Almoravide par des tribus berbères.

Moktar Ould Daddah, « père de la nation »

La Mauritanie contre vents et marées : ses mémoires

 
© BiblioMonde.com