BiblioMonde

  Islande
Le tourisme


-Découvrir le pays
-Visiter le pays
-S'expatrier
-Faire des affaires
-Étudier le pays
-S'informer sur le pays
-Apprendre la langue

-Le nom du pays
-Le territoire
-La population
-L'immigration
-Les langues
-Données historiques
-Religions
-Le type d'État
-Le régime politique
-Le président
-Le gouvernement
-Les partis politiques
-L'armée
-Défense et sécurité
-Drapeau, emblème, hymne
-Le calendrier des fêtes
-Données économiques
-Le commerce extérieur
-La politique européenne
-Les relations extérieures
-La diaspora
-Les médias
-Données culturelles
-Le tourisme
-La francophonie locale
-Données écologiques
-Informations particulières

L’Islande reçoit quelque 300 000 touristes annuellement soit plus que d’habitants (une proportion que l’on retrouve en France, en Grèce ou en Espagne). Parmi eux, il n’y a que 18 000 Français.

Que vient-on chercher en Islande ? Les immensités désertes dans un pays où la densité est inférieure à 3 hab. au km2, la beauté des fjords du Nord-Ouest, les plages de sable noir au sud, des petits villages côtiers et une capitale à que l’on peut parcourir à pied, un peuple cultivé et curieux du monde qui l’entoure… et bien sûr ses 200 volcans actifs (tous les type de volcans sont représentés, avec un peu de chance, on peut assister à une éruption) ses paysages de lave, et ses quelque 800 sources chaudes (l’Islande est un pays où l’on se baigne un peu partout), ses geysers (un mot islandais)… Mais aussi ses séismes peu fréquents, mais violents (l’île est au point de rencontre entre deux plaques tectoniques). Le dernier tremblement de terre important date de juin 2000 (6,6 sur l’échelle de Richter, heureusement aucune victime)… autres inconvénients : la courte durée de la belle saison (de juin à fin août) et encore pour une température estivale moyenne 12°, avec des pointes à 20°, mais aussi des journées moins favorables. En compensation les journées, l’été, sont très longues et les nuits symboliques (l’Islande frôle le cercle polaire), en hiver c’est l’inverse. Un bémol pour finir, le coût de la vie très, très élevé surtout pour un touriste.

Juin 2001 : « ouverture du parc national de Snæfellsjökull dans l'ouest de l'Islande. C'est le quatrième parc national, les 3 autres étant Thingvellir, Skaftafell et Jökulsárgljúfur. Le glacier Snæfellsjökull est célèbre pour être le début de l'aventure de Voyage au centre de la terre de Jules Verne ». Boutique Islandaise

La région de Reykjavik

Le portail touristique de la capitale (angl.)

Nuit blanche à Reykjavik : reportage (fr.)


Le musée national d’Islande (isl.-angl.) : la version anglaise est moins riche.

Blue lagoon (angl.) : le lagon bleu (Blao lonid) une immense bassin artificiel alimentée par le captage de la centrale géothermique de Svartsengi. Le site commercial d’un endroit unique au monde (et un des plus visités d’Islande).

Geysir (isl.-angl.) : le site officiel, des photos, des adresses, des notions de géologie… Le Grand geyser ne jailli plus qu’une ou deux fois par ans, mais les touristes vivent voir le Strokkur, son voisin.

Akrana (isl.-fr.) : une page de présentation en français, le reste du site est en islandais.

Selfoss (angl.) : le plan de la ville et diverses informations touristiques (hôtels, musées, …).

Hveragerdi (isl.) : toutes les informations sur la ville (plan, photos, adresses…).

Hvolsvollur (isl) : le site de la ville et liens vers la gazette locale (Sudurlands)

L'Hekla : la volcan le plus connu (1491 m d'altitude). Il reste très actifs : les dernières éruptions datent de 1991 et 2000. Il était considéré au Moyen Âge comme la « porte de l'enfer ». C'est là que Jules Verne fait débuter son Voyage au centre de la terre.



La côte Nord

Une collection de cartes détaillées de la côte nord : Skagafjördur et Siglufjördur, Western Húnavatnssysla, Eastern Húnavatnssysla, Northwest Iceland.

Akureyri (isl.) : la capitale du Nord (troisième ville d’Islande)
Le guide touristique de la région

La région de Myvatn (angl.) et son fameux lac.

voir aussi (isl.-angl.)

Siglufjördur (angl.) : un site très complet pour cette petite ville du nord de l’Islande : historique, tourisme, informations pratiques…

Le musée du hareng à Siglufjördur (isl.-angl.) : une belle évocation de l’épopée de la pêche au hareng.

Le musée de l’émigration d’Hofsós (isl.-angl.)

Blönduós (fr.) : une page de présentation de cette petite ville située dans la baie du même nom.

Húsavik (isl.) : historique et informations actuelles sur ce petit port de la côte nord.

Stadarskáli (isl.-angl.-all.) : peu de choses sur cette ville du Nord-ouest, adresses d’hôtels et de restaurants.

Une ferme-hôtel qui vous accueille au milieu des chevaux et des volcans.

Mödruvellir (fr.) une page sur cette petite localité, leur de naissance de l’écrivain Jón Sveinsson, où les touristes visitent l’église ancienne.



Les fjörds du Nord-Ouest
(Vestfirdir, en Islandais; Westfjords, en anglais)

Le portail de la presqu’île du Nord-Ouest (isl) : une petite carte interactive (en haut à droite) conduit à une page sur chacune des régions. Le site n’est qu’en islandais, mais il est suffisamment illustré pour être utile à feuilleter.

Sudavik (isl.) : une petite ville, carte photos.

Patreksfjördur (isl.) : la ville située dans le fjord du même nom.

Dalvik (fr.) : quelques pages sur ce petit port.

Ísafjördur (isl.) : une webcam pour voir le temps qu’il fait dans cette petite ville du skutulssfirdi, le plus grand des fjords. En cliquant sur "Vedrid sl. Viku" vous aurez les courbes de température et d’hygrométrie du mois en cours.



L’Est de l’Islande

L’Est de l’Islande (angl.) : une carte interactive mène à un aperçu des principales localités.

Egilsstadir (isl. : la grande ville de l’Est, aujourd’hui une des plaque tournante du tourisme islandais.

Seydisfjördur (isl.) : port de pêche.

Vopnafjördur (isl.) : petite localité située au fond du fjord du même nom.



Côte sud

[Le portail du Sud de l’Islande (angl .) : un site très complet.
http://www.south.is/

Solheimar (angl.) : un éco-village fondée en 1930 (le premier au monde).

La réserve naturelle de Thórsmörk (angl.)

Le Musée régional d’Árnessthsla (fr.) brève, mais intéressante présentation.



Les îles Vestmann

Un archipel volcanique situé à une dizaine de kilomètres de la côte sud.

Une webcam dans l’île de Heimaey : pour voir si le volcan Helgafell se réveille.

Le site des îles Vestmann (isl.) : le site officiel.
Le Musée des Îles Vestmann (fr.) : belle collection de photos anciennes, un historique (notamment le souvenir d’une attaque de pirates musulmans qui emmenèrent 2421 personnes en captivité en 1627)…

Un guide des îles Vestmann (isl.-angl.)

Une photo de l’éruption de 1973


Petite carte touristique



Des photos de l’Islande

Belle galerie de photos de John Sandell

24 heures à Reykjavik par Philippe Lopparelli

Paysages d’Islande


Un tour de l’île en image

Photos et carnet de voyage (fr.)

Blue Lagoon : ce lac d'eau chaude (42°) fortement minéralisé (on ne coule pas !) est devenu un des lieux touristiques les plus populaires. Il est alimenté par le trop plein d'eau d'une usine géothermique.

Randonnée à ski

Les fameux cheveaux islandais



L’Islande à cheval (isl.-angl.-suèd.-all.)


Torrent dans le centre du pays.

Les îles Vestmann

Commander une carte routière de l’Islande (Freytag)

 
© BiblioMonde.com