BiblioMonde

  Albanie
Le régime politique


-Adriatique
-Balkans

-S'informer sur le pays

-Le nom du pays
-Le territoire
-La population
-Les langues
-Chronologie
-Religions
-Villes et régions
-Le régime politique
-La vie politique
-Le président
-Le chef du gouvernement
-Le paysage politique
-La politique européenne
-La diaspora



Une nouvelle constitution (démocratique) a été adoptée en novembre 1998 par référendum. Elle remplace celle de 1946 qui instituait une dictature communiste.

L'exécutif est représenté par le président de la République qui nomme le Premier ministre.

L’Assemblée de la République d’Albanie (Kuvendi) est la chambre unique du Parlement. Elle est constituée de 140 députés, élus pour quatre ans, dont 100 le sont au scrutin uninominal et 40 au scrutin proportionnel de liste.

Les députés sont élus pour 4 ans au scrutin proportionnel au sein de 12 circonscriptions. Chaque parti doit recueillir au moins 3 % des suffrages exprimés (5 % pour une coalition de partis) pour être représenté au Parlement.

-----------


La nouvelle loi sur la lustration adoptée en Albanie en décembre 2008 concerne l'ouverture des archives de l'époque communiste. Le texte prévoit que soient écartées de toutes les fonctions publiques les personnes qui ont collaboré avec la police secrète de 1944 à 1990, entre le début de la dictature communiste de Henver Hodja et l'instauration du multipartisme et le renoncement au stalinisme par son successeur Ramiz Alia. Attaquée à la Cour Constitutionnelle par l'opposition albanaise, la loi est contestée par l'Union européenne qui s'inquiète de l'indépendance des institutions constitutionnelles du pays.

-------

En 1997, un référendum avait rejeté définitivement la monarchie. Leka Zogu, né en 1939, le fils de Zog Ier, dernier roi d'Albanie, est mort en 2011. Son fils Leka est fonctionnaire du ministère albanais des Affaires étrangères.

« Leka Ier Zogu était le prétendant au trône depuis avril 1961, à la suite de la mort de son père. Il avait été alors proclamé roi des Albanais par une Assemblée nationale du royaume en exil, sous le nom de Leka Ier, au cours d'une cérémonie de couronnement à l'hôtel Bristol, à Paris, le 15 avril 1961.

Le prince héritier s'était rendu une première fois en Albanie en 1993, mais le gouvernement de l'époque lui avait interdit de séjourner dans le pays.

Il était revenu à Tirana en juin 1997 à un moment où les autorités organisaient un référendum pour décider de la forme de gouvernement du pays.

Après le référendum, portant un treillis militaire et armé de deux pistolets et de deux grenades à main, il avait convoqué un rassemblement pour faire pression sur la Commission électorale, accusée d'avoir falsifié les résultats du référendum. Cette manifestation avait tourné à l'émeute et avait fait deux morts et cinq blessés. Il avait ensuite de nouveau quitté l'Albanie.

Tirana souhaite rapatrier en Albanie les cendres du roi Zog 1er, qui repose au cimetière de Thiais, près de Paris. » (extrait d'un article de la Romandie, novembre 2011)

La constitution albanaise (angl. en pdf)

L'assemblée d'albanie (Kuvendi e Shqipërisë)


 
© BiblioMonde.com