BiblioMonde

  Afrique du Sud
Drapeau, emblème, hymne


-Découvrir le pays
-Visiter le pays
-S'expatrier
-Faire des affaires
-Étudier le pays

-Nom du pays-toponymie
-Le territoire
-Les frontières
-Les îles
-Données démographiques
-Une mosaïque de peuples
-Les langues
-Chronologie
-Villes et régions
-Le régime politique
-Les régimes précédents
-Le président
-Le gouvernement
-Le paysage politique
-Droits et libertés
-L'armée
-Drapeau, emblème, hymne
-Le calendrier des fêtes
-Données économiques
-Les médias
-La littérature
-Les beaux-arts
-La musique
-Le tourisme
-La francophonie locale
-Données écologiques

Un nouveau drapeau a été adopté à l’occasion des premières élections multiraciales en avril 1994. Les différentes couleurs utilisées n’ont pas de significations particulières, elle ont été reprises des différents drapeaux utilisés au cours de l’histoire du pays de celui de la Compagnie des Indes à celui de l’ANC. Certains ont voulu voir dans l’Y couché un symbole de convergence…

L’emblème de l’État, adopté en 2000, représente une figure humaine d’art rupestre khoïsan. La nouvelle devise de l’État, qui figure sue l’emblème, est écrite dans la langue du peuple aborigène de l’Afrique du Sud (une façon de réconcilier les Blancs et les Bantous dans sur querelle sur le premier occupant).

On a également désigné un animal national, le springbok (antidorcas masupialis), un oiseau national, la grue bleue (anthroide paralisia), un poison national, le galjoen (coracinus capensis), une fleur nationale : la grande protéa ou protéa royale (protea cynaroides) et un arbre national, le véritable yellowwood (podocarpus latifolius).

L’ancien drapeau, orange, blanc et bleu organisé en bande horizontale avec en son centre un rappel des drapeaux du Royaume-Uni, du Transvaal et de l’État libre d’Orange, avait été adopté en 1928.

Les anciennes armoiries, avaient été adoptées par les autorités britanniques en 1910. On y trouve les symboles des quatre républiques qui se sont fédérées pour former l’Union sud-africaine :

- La colonie du Cap : la déesse Espérance et l’oryx (l’animal de droite).

- Le Natal : les deux animaux sauvages.

- L’État libre d’Orange : les orangers et le springbok (l’animal de gauche).

- Le Transvaal : le chariot.

Le lion évoque l’unité exprimée dans la devise en latin : Ex Uniate Vires (la force vient de l’unité).

Les hymnes nationaux : l’hymne xhosa, Nkosi Sikelei Afrika, est venu en 1994 s’ajouter à l’hymne afrikaner Die Stem van Suid-Afrika dont la version anglaise est The call of South africa. Le premier, écrit à la fin du XIXe, siècle était l’hymne de l’ANC depuis 1925. Le second date de 1918, mais il n’a été officiellement adopté qu’en 1957.

L’hymne national est composé de quatre strophes. Les deux premières reprennent les paroles de Nkosi Sikeli Afrika, le chant de l’ANC et les suivantes sont extraites de Die Stem (l’ancien hymne national) interprétées en afrikaans et en anglais.

Le texte officiel :

Maluphakanyisw' uphondo lwayo,

Yizwa imithandazo yethu,

Nkosi sikelela, thina lusapho lwayo.


Morena boloka setjhaba sa heso,

O fedise dintwa la matshwenyeho,

O se boloke, O se boloke setjhaba sa heso,

Setjhaba sa South Afrika - South Afrika.


Uit die blou van onse hemel,

Uit die diepte van ons see,

Oor ons ewige gebergtes,

Waar die kranse antwoord gee,


Sounds the call to come together,

And united we shall stand,

Let us live and strive for freedom,

In South Africa our land.

Le drapeau adopté en 1994

Tous les détails sur la structure du drapeau sud-africain (sur le site du gouvernement)

la partition de l'hymne national est consultable sur le même site (avec acrobat reader)

Les armes sud-africaines

Pour une description détaillée du nouvel emblème sud africain (angl.) et pour apprendre à prononcer la devise du pays (toujours sur le site du gouvernement)

L'ancien drapeau (1928-1994)

Tous les drapeaux de l'histoire sud africaine

Les anciennes armes

La fleur nationale

Les autorités sud-africaine souhaitent en faire l'emblème de toutes les équipe sportives du pays, en remplacement du springbok

Le springkok

Les dirigeants sud-africains rêvent de changer l’emblème des équipes nationales de sport. Mais cette initiative rencontre des réserves. Bien que l’antilope (le springkok) soit liée à l’apartheid, l’opinion publique lui reste attachée, surtout depuis la victoire des rugbymen sud-africains lors de la finale de la Coupe du monde, en octobre 2007, semble bien partie pour recevoir son ordre de départ. Ce gracieux animal figure sur les maillots de l’équipe nationale de rugby depuis son adoption pendant une tournée en Grande-Bretagne, en 1906-1907. Pour les commentateurs de l’époque, cette tournée avait fait naître un sentiment de fierté nationale et permis de dissiper le ressentiment provoqué par les deux guerres des Boers en Afrique du Sud. La première équipe nationale métisse a adopté le springbok pour emblème en 1939 et la première équipe nationale noire en 1950. » (Ian Evans, The Independent - CI, mars 2008)

 
© BiblioMonde.com