BiblioMonde

  Afrique du Sud
Le calendrier des fêtes


-Découvrir le pays
-Visiter le pays
-S'expatrier
-Faire des affaires
-Étudier le pays

-Nom du pays-toponymie
-Le territoire
-Les frontières
-Les îles
-Données démographiques
-Une mosaïque de peuples
-Les langues
-Chronologie
-Villes et régions
-Le régime politique
-Les régimes précédents
-Le président
-Le gouvernement
-Le paysage politique
-Droits et libertés
-L'armée
-Drapeau, emblème, hymne
-Le calendrier des fêtes
-Données économiques
-Les médias
-La littérature
-Les beaux-arts
-La musique
-Le tourisme
-La francophonie locale
-Données écologiques

La liste des jours fériés a été modifiée en septembre1994 pour prendre acte du changement de régime.

La fête nationale

27 avril : le jour de la Constitution (Constitution day) fait en fait référence aux premières élections multiraciales de 1994.


Autres commémorations officielles

21 mars : le jour des Droits de l’homme (Human rights day). Ce jour commémore le massacre de Sharpeville en 1960. Les policiers ont tiré dans la foule qui protestait contre l’obligation pour les noirs de porter un pass (passeport intérieur) : 79 morts, la plupart touchés dans le dos. Ce drame a fait découvrir au monde le vrai visage du régime sud-africain. Les Noirs, jusque-là adepte des manifestation non-violente, en tiraient la conclusion de la nécessité de la lutte armée. Quelques années plus tard, l’ONU instaurait le 21 mars une Journée mondiale de lutte contre la ségrégation raciale.

1er mai : la fête du Travail (Worker’s day). Ce jour n’est férié en Afrique du Sud que depuis 1990 (année de la légalisation du Parti communiste sud-africain... )

16 juin : le jour de la Jeunesse (Youth’s day). Cette fête commémore les émeutes de Soweto (575 morts, chiffre officiel). Chaque année depuis 1977, les militants anti-apartheid se rendaient à l’aube au cimetière pour honorer le premier mort du soulèvement, Hector Pieterson, un jeune noir de 13 ans. Ce jour-là l’activité de Soweto (ghetto noir de Johannesburg) était paralysé. Depuis 1995, le Jour de Soweto a été remplacé officiellement par le Jour de la jeunesse.

9 août : le jour des Femmes (Women’s day) rappelle la manifestation des femmes noires contre la législation du pass (passeport intérieur) en 1956.

24 septembre : le jour de l’Héritage (Heritage day), où sont célébrées les coutumes de chaque groupe formant la population sud-africaine.

16 décembre : le jour de la réconciliation. C’est la date la plus controversée du calendrier sud-africain.

Appelée autrefois le jour du Vœux (Day of the Vow), elle commémore la victoire des colons blancs sur les armées zouloues à la bataille de Blood River (« rivière de sang ») en 1838. Environ 3 000 zoulous furent massacrés pour seulement 3 blessés dans les rangs des Boers. Cette date sacrée des Afrikaners qui célèbrent chaque année le « pacte » conclu avec Dieu est fériée depuis 1911.

De leur côté, les Zoulous commémorent le Dingaan’s day, en souvenir de la victoire de leur roi Dingane sur les troupes britanniques en 1979. La bataille a eu lieu un 22 janvier, mais M. Buthelezi ne voulait pas laisser le monopole de cette date aux Afrikaners.

Enfin, l’ANC commémore, ce même jour la création en 1961 de son organisation militaire… Le nouveau régime a voulu faire de ce jour celui de la réconciliation.


Fêtes supprimées en 1994

6 avril : le jour du Fondateur (Fonder’s day) qui commémore l’arrivée en 1652 du premier colon néerlandais, Jan Van Riebeeck.

31 mai : l’ancienne fête nationale (ou fête de la République) qui célébrait la rupture avec le Commonwealth en 1961.

10 octobre : le jour du président Kruger (Kruger’s day), l’anniversaire de Paul Kruger le président de la république du Transvaal pendant la guerre de Boers (1899-1902).


Autres jours fériés

1er janvier

Vendredi saint (Good Friday)

Lundi de Pâques (Familly day)

25 décembre (Christmas day)

26 décembre jour de bienveillance (Day of Goodwill).


Carnavals et autres manifestations

2 janvier : La grande Parade du Cap (Cap Town Minstral Carnival). Une vieille tradition qui remonte au jour de fête des esclaves au XIXe siècle.

Les émeutes de Soweto en 1976

Le carnaval du Cap

Le Voortrekker monument. Situé à Pretoria, c’est le lieu de commémoration de l’épopée afrikaners.

 
© BiblioMonde.com