BiblioMonde

Yves Benot

Historien (1920-2005), spécialiste de l’histoire de l’esclavage et militant anticolonialiste

Né en 1920 de parents juifs roumains réfugiés en France dès avant la Première Guerre mondiale, Édouard Helman (son véritable nom) a fait des études littéraires. Ses parents ont disparu, déportés à Auschwitz, lui même est passé en Angleterre pour rejoindre la France libre, en compagnie d'Armand Gatti dont il avait fait la connaissance avant la guerre.

Yves Benot a d’abord été professeur de français au Maroc (1951-1952), puis journaliste en France, collaborant notamment aux Lettres françaises (de 1953 à 1956). Il a ensuite été de nouveau enseignant en Afrique : en Guinée de 1959 à 1962, puis au Ghana jusqu’en 1964. Ce séjour lui a permis de devenir un spécialiste des indépendances africaines. En 1975, il publie Indépendances africaines. Idéologies et réalités (Maspero). Yves Benot soutint sa thèse de doctorat d'État en 1976 devant l'Université de Paris-VIII, sous le titre Fonctions historiques des idéologies et de la science d'après l'exemple de l'Afrique noire, mais il ne cherche pas à faire de carrière universitaire. De 1965 à 1986, il a été enseignant de lettres dans un lycée de la région parisienne.

L'itinéraire intellectuel et militant de l'historien Yves Benot s'est ordonné autour de trois grands axes complémentaires et indissociables au sein de son œuvre immense : les processus de décolonisation de l'Afrique francophone, où il a vécu de nombreuses années; les fondements intellectuels de l'anticolonialisme et de la lutte anti-esclavagiste au siècle des Lumières, dont il fut un précurseur avisé en mettant à jour, notamment, l'apport de Diderot dans la grande œuvre de Raynal ; les processus d'abolition de l'esclavage dans la Révolution française, puis ceux de son tragique rétablissement par Napoléon.

Il était le président de l'Association pour l'étude de la colonisation européenne 1750-1850.

Parmi ses publications

 Idéologies des indépendances africaines  (Maspero, 1969)

 Diderot, de l'athéisme à l'anticolonialisme  (Maspero, 1970)

 La Révolution française et la fin des colonies  (La Découverte, 1988)

 Les députés africains au Palais-Bourbon  (Chaka, 1989)

 La Démence coloniale sous Napoléon  (La Découverte, 1992)

 Massacres coloniaux  (La Découverte, 1994, 2001)

 La Guyane sous la Révolution ou l’impasse de la Révolution pacifique  (Ibis rouge Éditions, 1997)

 La modernité de l’esclavage. Essai sur l’esclavage au cœur du capitalisme  (La Découverte, 2003)



Sur la Toile

Une biographie plus complète de l’auteur par Marcel Dorigny


- La Révolution française et la fin des colonies (1789-1794)
- Massacres coloniaux 1944-1950
- Modernité de l'esclavage (La)
- Les lumières, l'esclavage, la colonisation
- Rétablissement de l'esclavage dans les colonies françaises 1802

 
© BiblioMonde.com