BiblioMonde

Youcef M.D.

Pseudonyme d'un écrivain franco-marocain vivant en France.

Avant la parution de Je rêve d'une autre vie, Youcef M. D. avait déjà publié deux autres livres sous le nom de Claude Andrieux. Il est né au Maroc où il a vécu jusqu'à 17 ans. Avant de se mettre à lécriture, il enseignait la philosophie à strasbourg. Dans sont premier roman Une nuit avec un écrivain algérien (Mutine, 1994), il écrivain l'histoire d'un écrivain prénommé Youcef. Son second roman était titré Le Mauvais œil (L'Aube, 1999).

Après la révélation par Le Monde de son identité, Youcef a envoyé un texte d'explication dans lequel il précise sa situation de "ghost writer" et d'"écrivain polymorphe". « Quel mal y a-t-il à ne pas vouloir avouer ma véritable identité  ? Il est vrai qu'à chaque fois que j'écris un livre je le fais sous un nom différent. Soit. Où est le crime  ? Jugez-moi donc sur ce que j'écris. Je vais être très franc, ma seule identité se trouve dans la littérature... » (Le Monde, 12 avril 2002)

« Son manuscrit nous étant parvenu par la poste, nous avons signé, le 30 novembre 2001, un contrat d'édition avec Youcef M. D., assorti à sa demande d'une clause de confidentialité sur son identité. L'auteur, qui réside en France sous une fausse identité, souhaitait se protéger en ne la dévoilant pas. Il revendiquait son roman, rédigé à la première personne, comme autobiographique, c'est-à-dire écrit à partir de sa vie de galère, de trafics, de clandestin. Nous avons informé la presse, fin janvier, désignant le livre pour ce qu'il est  : "Le roman autobiographique d'un clandestin d'origine marocaine en France." Mais nous n'avons jamais présenté ce livre comme un premier roman, ni non plus comme un document autobiographique. Youcef nous a signalé par la suite qu'il avait publié précédemment deux autres romans sous une autre identité, nous demandant de tenir cette information confidentielle. Il me paraît qu'il est du strict droit d'un auteur de publier sous le nom qu'il se choisit et de mener librement son chemin d'écrivain. L'éditeur n'est ni juge ni policier  : il publie, ou non. » (Marion Mazauric, Le Monde 28 mars 2002, extrait d'une réponse à un article de ce même journal)

Rebondissement : un autre écrivain à la double identité, Jack-Alain Léger alias Paul Smaïl accuse Claude Andrieux alias Youcef M.D. d'avoir plagié son roman Vivre me tue (Balland, 1997). Ce que réfute l'écrivain mis en cause, comme son éditrice...


- Je rêve d’une autre vie

 
© BiblioMonde.com