BiblioMonde

Yann Richard

Iranologue

Né en 1948, à Joncy (Saône-et-Loire, France), Yann Richard a fait des études de philosophie et de linguistique à Lyon et Grenoble (maîtrise de philosophie, 1969). De 1970 à 1972, il est enseignant à l'Institut français de Téhéran, VSNA. Puis il poursuit des études d'islamologie, d'arabe et de persan littéraire à Tübingen (Allemagne). En 1975, il obtient un diplôme de persan de l'Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco), Paris. De 1975 à 1980, Yann Richard est pensionnaire scientifique, puis sous-directeur, à l'Institut français de recherche en Iran. Ses recherches aboutissent à une thèse de troisième cycle en islamologie, Le Gowhar-e morâd de 'Abdorrazzâq Lâhiji, philosophe iranien du XVIIe siècle (présentation, édition et traduction commentée des passages principaux) soutenue en 1980 à la Sorbonne, Paris. De 1981 à 1993, il est chercheur au CNRS, Ivry/Seine, « Sciences sociales du monde iranien contemporain », travaux d'histoire et de sociologie religieuse sur l'Iran moderne. Durant cette période, il est aussi professeur invité à l'University of California Los Angeles (1984) et au St Antony's College, Oxford (1987-1988). En 1992, il soutient une thèse d'État intitulée L'identité et la modernité dans la culture iranienne contemporaine à la Sorbonne nouvelle (Paris III). En 1993, il est nommé professeur d'études iraniennes dans cette même université. Il effectue en même temps de fréquentes missions en Iran jusqu’en 2002. Nommé directeur de l’Institut français de recherche en Iran (IFRI), il n’a pas pu rejoindre son poste suite à un refus de visa iranien.

Parmi ses publications

 L'islam chi'ite : croyances et idéologies  (Fayard, 1991)

 L'Iran de 1800 à nos jours  (Flammarion, 2009 [Champs, histoire])

 L'Iran au XXe siècle. Entre nationalisme, islam et mondialisation (Fayard, 2007 - 3e édition revue et augmentée), avec J.-P. Digard et B. Hourcade.

Yann Richard a aussi dirigé plusieurs ouvrages collectifs :

Entre l'Iran et l'Occident. Adaptation et assimilation des idées et techniques occidentales en Iran  (Maison des Sciences de l'Homme, 1989)

 Intellectuels et militants de l’islam contemporain (Le Seuil, 1990), avec G. Kepel.

 Louis Massignon et l'Iran (Travaux et mémoires de l'Institut d'études iraniennes (5), 2000 [diffusion Peeters])

Il fait partie du comité de rédaction de Studia Iranica (Paris) et du comité éditorial de Iran Studies series (Leiden, Brill).

Ne pas confondre Yann Richard, iranologue, avec son homonyme, géographe auteur de travaux sur l’Europe Centrale.


- L'Iran au XXe siècle

 
© BiblioMonde.com