BiblioMonde

Yaacov Handeli

Né en 1927 à Salonique (Grèce), Yaacov (Jack) Handeli appartenait à une famille aisée de six enfants dont les racines à Salonique remontait au XVIe siècle.

En 1941, les Allemands sont entrés Salonique. Ils ont appliqué des lois anti-juives, et transformé le quartier Baron de Hirsch de la ville dans un ghetto, dans lequel Yaacov et sa famille y furent conduits. Deux semaines plus tard, la famille a été déportée en Pologne. Le train est arrivé à Auschwitz, et les prisonniers ont été envoyés à la première sélection. Yaacov et ses frères Yehuda et Shmuel ont vu leurs parents et ses sœurs pour la dernière fois, et ont ensuite été engagés pour effectuer différentes tâches dans le camp. Comme les autres réfugiés de Salonique, ils étaient incapables de parler aux Allemands ou avec d'autres Juifs dans le camp parce qu'ils ne parlait ni le polonais, l'allemand ou le yiddish. Après la mort de ses deux frères, Yaacov a été pris sous l'aile d'un boxeur de Salonique Razon Jaco, qui l'a aidé à survivre aux terribles conditions dans le camp.

En Janvier 1945, les prisonniers ont été envoyés dans une marche de la mort jusqu'au camp de Gleiwitz, puis vers Dora-Mittelbau dans des camions de charbon à ciel ouvert, exposés au froid et à la pluie, sans eau ni nourriture, jusqu'à ce qu'ils atteignent Bergen-Belsen, où ils sont restés jusqu'à la libération par les Britanniques.

Seul survivant de sa famille, Yaacov, dit Jack, a immigré en Palestine en 1947. Il a participé à la guerre d'indépendance d'Israël l'année suivante. Marié et père de deux enfants, il a travaillé pendant 35 ans à l'Appel unifié juif pour Israël, en tant que guide pour groupes américains.


- De la tour blanche aux portes d'Auschwitz

 
© BiblioMonde.com