BiblioMonde

Victor Gardon

Écrivain français d'origine arménienne (1903-1973)

Né en 1903 à Van (aujourd'hui en Turquie orientale), sous le nom de Vahram Gakavian, dans une famille arménienne engagée en politique, il a quitté la Turquie pour la France en 1923, après avoir séjourné en Géorgie et en Russie pour échapper aux massacres. Il travaille d'abord à la délégation diplomatique arménienne avant de faire des études d’agriculture, de philosophie et d’ingénieur.

Celui qui s’appelle encore Vahram Gakavian exerce alors divers métiers : il écrit notamment pour des journaux arméniens et travaille dans une imprimerie arménienne. Il y met sous presse son seul roman en arménien : Grains d’acier (1929) dont la couverture est l’œuvre de son ami le peintre Carzou. En 1939, la guerre éclate : Victor Gardon est envoyé au front début avril 1940. Fait prisonnier, il reste deux ans en Allemagne d’où il s’évade en 1942 pour rejoindre Paris. Il organise la désertion massive de la Garnison Arménienne de la Wehrmacht à Mende et participe à la libération de Mende. Il devient Chef de l’État-major de liaison pour les ressortissants soviétiques. Il est honoré de la Croix de guerre avec Palme, Chevalier Légion d’Honneur.

En mars 1955, en raison des services rendus à la France, il obtient la légalisation de son nom de résistant : Victor Gardon. Il se met à l’écriture pour témoigner - en français - de sa vie prodigieuse et mouvementée : en 1959 son premier roman, Le vert soleil de la vie, enthousiasme les lecteurs et la critique littéraire. Il est suivi du Chevalier à l’Emeraude (Stock), en 1961 et de l’Apocalypse écarlate (Calmann-Levy) en 1970. En 1963, Victor Gardon adapte la traduction du roman Vartananc (Stock) de Terenig Demirdjian. En avril 1961, la pièce radiophonique, les Charmes de Sémiramis, adaptée du roman Le vert Soleil de la vie, est diffusée par ORTF. (source : Stock)

Il venait de terminer le quatrième tome de sa grande saga, La Résistance, lorsqu’il fut foudroyé par une crise cardiaque, en 1973. Le manuscrit reste introuvable.


- Le Vanetsi : une enfance arménienne

 
© BiblioMonde.com