BiblioMonde

Tontcho Karaboulkov

Écrivain et journaliste, figure de l'émigration bulgare à Paris

Né en Bulgarie, Tontcho Karaboulkov a quitté jeune son pays pour s'installer à Paris. Il s'est fait remarqué en 1957 en publiant La conscience d’Emanouïl (Flammarion), roman qui fait un sombre tableau de la vie dans la Bulgarie communiste. Après ce livre écrit en français, il continu à publier, mais en bulgare, notamment Père et fils en 1960.

Par la suite, Tontcho Karaboulkov poursuit une carrière de journaliste en exil, il est cofondateur et le co-rédacteur en chef de la revue bulgarophone L’avenir (Beudeshte), organe de la lutte antitotalitaire qui a cessé de paraître en 1991, mais qui n'a permis à Tontcho Karaboulkov se s'intégrer au monde politique et intelectuel bulgare de l'après-communisme.

En 1997, Tontcho Karaboulkov fonde la Revue Périodique, destinée, cette fois, à un lectorat francophone et publiée par l’Institut franco-bulgare avec des fonds privés. Il est l'auteur d'un livre de souvenirs, De la mer noire à Paris et d'une biographie vie du grand démocrate bulgare Nicola Petkov tué en 1945 par les communistes.

-> Toutcho Karaboulkov


- Païssi le Bulgare

 
© BiblioMonde.com