BiblioMonde

Théodore Ber

Aventurier et archéologue (1820-1900)

Né en 1820 à Figeac, Théodore Ber a débuté comme artisan tailleur à Decazeville où son père s'est installé, avant de faire un tour de France qui durera trois ans. Plus tard, il séjourne aussi en Italie et en Allemagne. Établi à Paris comme commerçant, épouse une féministe dont il se séparera et participe aux journées révolutionnaires de 1848. Ses affaires ayant périclité, il s'embarque pour le Chili et vit trois ans à Valparaiso. après une nouvelle faillite, il part s'installer au Pérou. Aucun commerce ne lui réussit, il devient professeur de français dans différents collèges de Lima. En 1870, il apprend le régime de Napoléon III vacille. républicain convaincu, il s'embarque pour la France. En 1871, il échappe à la répression versaillaise en se réfugiant dans sa région natale. À son retour à Lima, l'échos de ses agissements révolutionnaires ruine sa réputation auprès de la bourgeoisie locale qui lui confiait ses enfants. Il se tourne vers le journalisme. Il fonde à Lima le Cercle français et se lance dans des recherches archéologiques. En 1875, il est chargé d'une mission scientifique par le gouvernement français., mais sa réputation d'ancien communard le poursuit et les autorités françaises prendront leur distance. Un mécène nord-américain lui finance des fouille en Bolivie. En 1878, il est à Paris pour l'exposition universelle. De 1879 à 1885, il demeure dans la colonie de La Merced, dans la vallée de Chanchamayo (Pérou). Puis, il se réinstalle à Lima. Théodore Ber fait un dernier voyage en France en 1893 et meurt à Lima en 1900, oublié de la communauté scientifique. Il a légué ses archives à sa ville natale.


- Une vie dans les Andes

 
© BiblioMonde.com