BiblioMonde

Swami Vivekananda

Philosophe indien (1863-1902), connu pour avoir fait découvrir l'hindouisme au monde occidental

Né en 1863 dans une famille aisée de Calcutta (Inde), en 1863, sous le nom de Narendranath Datta, il a fait ses études au études au Scottish Church College. Jeune, il était fasciné par la modernité occidentale. Sa rencontre avec le grand mystique Râmakrishna, en 1881, changea le cours de sa vie. Il devint son principal disciple et son successeur à la tête de l'ashram. Après la mort du maître, en 1886, il renonça au monde pour parcourir l'Inde en ermite errant sous le nom de Swami Vivekananda.

En 1893, il se rend au États-Unis pour participer au premier Congrès mondial des religions à Chicago. Il y présente l'Inde comme une terre de spiritualité supérieure à l'Occident malade de son matérialisme. C'est pour lui le départ d'une intense activité missionnaire qui introduisit la philosophie védantique en Amérique.

« Le Parlement des religions se réunit en septembre 1893. Vivekananda y fit
sensation. Alors que les autres délégués parlaient de leurs croyances respectives, il parla du Dieu de tous, source et objet de toutes les croyances. Son appel à l’unité religieuse et à la tolérance de toutes les religions lui valut un grand succès. Après la clôture du Parlement, il fit une tournée de conférences dans le Middle West et sur la Côte Est des Etats-Unis d’Amérique. Il attira partout de nombreux auditeurs, notamment parmi les intellectuels, réalisant ainsi la prophétie de son Maître, qui lui avait prédit qu’il serait un jour un « éducateur de l’humanité ».
Le voyage de Vivekananda aux États-Unis eut pour effet de revitaliser l’Inde elle-
même. Les Indiens qui étaient allés en Occident avant lui, s’étaient toujours excusés de l’état de leur pays. Vivekananda, au contraire, a toujours parlé de l’Inde avec fierté et respect.

L’action qu’il a menée en Occident, a introduit le respect de soi et la confiance en soi dans le psychisme des Indiens et aidé l’Inde à trouver son identité. Elle a aussi contribué à discréditer certains stéréotypes ou préjugés relatifs à l’Inde qui étaient profondément enracinés dans l’esprit des Occidentaux. Ayant mis fin à sa tournée de conférences, le Swami donna des cours gratuits sur le Vedanta et le yoga à New York, ce qui l’amena à fonder la Vedanta Society dans cette ville. En été 1895, sur l’invitation d’E. T. Sturdy et de Henrietta Müller, il se rendit en Angleterre, où ses conférences obtinrent beaucoup de succès. Il revint aux États-Unis en décembre 1895, reprit ses cours à New York et donna des conférences dans d’autres villes. Il retourna en Europe en avril 1896, rencontra Max Müller et sa femme à Oxford en mai. À la fin de décembre 1896, quittant l’Europe, il reprit le bateau pour l’Inde. Quand ils apprirent que Swami Vivekananda était sur le chemin du retour, des gens venus de toute l’Inde se préparèrent à l’accueillir en héros. Le Swami arriva dans le sud du pays en janvier 1897, accompagné de trois de ses disciples occidentaux. Partout où il alla, des discours de bienvenue lui furent adressés et la foule se pressait pour le voir. En réponse à ces discours, il annonçait qu’il avait formé un projet pour améliorer la situation des masses. » (extrait d'un article de Swami Prabhananda)

En mai 1897, quelques mois après son retour à Calcutta, Swami Vivekananda mit en route son projet en fondant la Mission Ramakrishna. Cette date marque la naissance d’un mouvement organisé, destiné à venir en aide aux masses souffrantes par une action éducative, culturelle, sanitaire et sociale.

En 1899, il retourne en Occident : Londres New York, la Californie. En 1900, il est à Paris pour participer au Congrès d’histoire des religions réuni à l’occasion de l’Exposition universelle. Le Swami revint à Calcutta en décembre 1900. Il y meurt en 1902 à l'âge de 39 ans.


- Les yogas pratiques

 
© BiblioMonde.com