BiblioMonde

Robert O. Paxton

Historien américain, spécialiste de la France de Vichy. En 1972, la traduction d'un de ses ouvrages en France a provoqué un véritable séisme. Dans l'analyse de la France des années 1940-1944, il y a un avant et un après Paxton.

Né à Lexington (Virginie, États-Unis) en 1932, Robert O. Paxton s'intéresse très jeune à la langue française. Étudiant à l'université Oxford, il étudie la Révolution française et le XXe siècle. Après un service militaire à Washington, où il est officier attaché à l'état-major de la marine, Paxton opte alors pour Harvard. En 1960, Robert Paxton vient à Paris pour écrire une thèse sur l'École militaire de Saint-Cyr qu'il ne peut mener en raison de la destruction des archives à Vincennes. Se réorientant sur l'étude de l'armée de l'armistice, il étudie les archives allemandes et constate qu'elles ne correspondent pas aux thèses avancées par Robert Aron dans L'Histoire de Vichy, ce dernier ayant presque exclusivement travaillé à partir de documents de la Haute Cour de Justice.

« Robert Paxton se plonge dans les archives anglaises, américaines ou allemandes, microfilmées et conservées outre-Atlantique. Et grâce à la recommandation du général Weygand, il sollicite des témoignages, entre décembre 1960 et juillet 1961, d'une trentaine d'officiers supérieurs - en pleine guerre d'Algérie, à l'heure du putsch des généraux, le contexte est explosif. Paxton parvient ainsi à recouper des archives moins lacunaires qu'il ne le craignait.(…)

De retour aux États-Unis, un emploi à mi-temps à Berkeley lui permet de poursuivre sa thèse, soutenue en 1963. Remaniée pour un plus large public, Parades and Politics at Vichy paraît en 1966 sans susciter d'écho en France. "Le temps n'était pas mûr, juge Robert Paxton. C'est un problème générationnel, sans doute..." Aussi est-il le premier surpris lorsque son deuxième opus, Vichy France : Old Guard and New Order (1972), sort en France, grâce aux efforts de son ami Stanley Hoffmann - et après une expertise suspicieuse de Michel Winock et Jean-Pierre Azéma. » (extraits d’un article de Philippe-Jean Catinchi, Le Monde, 15 janvier 2004)

Ses ouvrages : La France de Vichy (Le Seuil, 1973, 1997), Vichy et les Juifs (avec Michel Marrus, Calmann-Levy, 1981), Le Temps des chemises vertes (1966), L'Armée de Vichy (Tallandier, 2003), ont profondément renouvelé le regard des historiens et du public sur les années 1930 et la période de l'Occupation

En hommage à l'auteur : La France sous Vichy : Autour de Robert O. Paxton



- La France de Vichy, 1940-1944
- Armée de Vichy (L')
- Temps des chemises vertes (Le)
- Fascisme en action (Le)
- 6 juin 1944
- Vichy et les juifs

 
© BiblioMonde.com