BiblioMonde

Paco Ignacio Taibo II

Écrivain, le fondateur du néo-polar mexicain

Paco Ignacio Taibo II est né en 1949 à Gijón, dans les Asturies, en Espagne. En 1958, sa famille, de tradition socialiste (son grand-père, Benito Taibo, était un des dirigeants du PS), émigre pour le Mexique quand il a neuf ans pour fuir le franquisme qui sévit en Espagne. Son grand-père maternel, journaliste, était un anarchiste catalan, mort en 1936. En 1967, Paco Ignacio écrit son premier livre mais ce n'est qu'en 1976 qu'il publie son premier polar Jours de combats, où il met en scène pour la première fois son héros, le détective Héctor Belascoarán Shayne. Il choisit le pseudonyme de Paco Ignacio Taibo II pour se différencier de son père, écrivain et journaliste, devenu une célébrité de la télévision mexicaine.

Il a écrit une quarantaine de livres, ainsi que des biographies de Che Guevara (1996) et Pancho Villa (2006). En 2005, il écrit avec le sous-commandant Marcos le roman Des morts qui dérangent. En outre, il est président de l'Association internationale du roman noir et collabore activement à l'organisation de la Semana negra, festival de littérature et de cinéma qui a créé à Gijón en 1986.

« Convaincu que "des sociétés comme la mexicaine pouvaient être perçues plus clairement et plus directement à travers le prisme du fait criminel ", Paco Igacio Taibo II, dans le sillage du roman noir nord-américain, a "inventé", lui aussi, un personnage de détective, Héctor Belascoarán Shayne, mais ses enquêteurs peuvent être journalistes, écrivains, conseillers municipaux. Dressant la liste des ingrédients du roman policier, il préconise une vision hypercritique du système (judiciaire, policier, carcéral), un humour acéré, une conception de la ville assimilée à un personnage, une prise en compte du lecteur, qu’il faut attirer par des histoires bien construites, le recours à la langue de tous les jours, et, dépassant le clivage entre culture populaire et culture savante, des références plus ou moins appuyées au cinéma, à la littérature, à la chanson et à l’Histoire. » (le Centre national du livre)

Sur la Toile

Un site consacré à l'écrivain


- Jours de combat
- Des morts qui dérangent
- Pancho Villa, roman d'une vie

 
© BiblioMonde.com