BiblioMonde

Nikolaï Kantchev

Poète bulgare

Né en 1936 à Biala Voda, village bulgare des bords du Danube, Nikolaï Kantchev (ou Kancev) étudie, un temps, la philosophie à l'université de Sofia avant d’abandonner ses études par rejet phrases creuses des idéologues universitaires. Ses premiers poèmes paraissent dans la presse nationale en 1957.

Son premier livre (1965) est rejeté par la critique officielle. La parution en 1968 de son second recueil poétique, Comme un grain de sénevé, coïncide avec l'invasion soviétique en Tchécoslovaquie. Les critiques officiels l'accusent d'erreurs idéologiques et esthétiques. Il est interdit de publication pendant douze ans et dois quitter Sofia en 1970. Il s'installe dans le village de Petartch, poursuit son travail poétique et s'initie au français.

Au début des années 1990, il participe aux événements qui aboutissent au renversement du totalitarisme bulgare. Poète fécond, récompensé par plusieurs distinctions internationales et traduit en une douzaine de langues, Nikolaï Kantchev est également traducteur : Pouchkine, Blok, Henri Michaux, Guillevic, Yves Bonnefoy, Kenneth White…

Le poète est à l'origine d'un projet de constrcution d'une réplique de l'arche de Noé en Bulgarie, sur les bord de la mer Noire.

Parmi ses œuvres traduites en français

 Comme un grain de sénevé  (Actes Sud, 1987), traduction par l'auteur avec Marie-Claude et Kenneth White

 Anthologie personnelle  (Actes Sud, 1994), traduction par l'auteur avec Marie-Claude et Kenneth White

 L'Acacia blanc de Blanche-Église  (Cahiers Bleus, 1997), traduction Denitza Bantcheva

 Message du piéton  (Cahiers Bleus, 2000), traduction Denitza Bantcheva


-> Nikolai Kantchev ou Nikolaj Kancev (selon la transcription)


- Comme un grain de sénévé
- Anthologie personnelle
- Observatoire des saisons (L')

 
© BiblioMonde.com