BiblioMonde

Nicolas Werth

Historien, spécialiste de l’URSS, en particulier dans les années 1920-1930

Né en 1950, à Paris, Nicolas Werth est le fils d'une diplomate anglaise, un temps en poste à Moscou, et d'Alexandre Werth qui avait quitté sa Russie natale en 1918 pour y revenir comme correspond de guerre britannique sur le front de l'Est en 1941, puis s'établis à Paris où le reste sa famille est réfugié. Nicolas Werth, d'abord élevé dans la langue russe, a fait ses études en France. Il intègre l'École normae supérieure en 1968. En 1975, il obtient un poste de lecteur à l'université de Minsk, puis il passe deux ans à Columbia, où se trouve le seul fonds soviétique disponible en Occident. De son exploration en tire son premier livre, Être communiste en URSS sous Staline (Gallimard, 1981).

De 1981 à 1983, il est lecteur l'université de Moscou, période qui lui permettra d'écrire La Vie quotidienne des paysans russes. De 1986 à 1989, sous Gorbatchev, Nicolas Werth est attaché culturel à l'ambassade de France, puis demeure à Moscou comme membre du CNRS de 1989 à 1993. Il dépouille les rapports de la police politique et produit Rapports secrets soviétiques qui cerne un peu mieux la nature du totalitarisme soviétique. En 1995, il intègre l'Institut d'histoire du temps présent et participe à la rédaction du Livre noir du communisme (1998) pour lequel il rédige un bilan de la terreur exercée par le pouvoir contre la société soviétique entre 1917 et 1953. Mais, il se désolidarise de la préface du livre, rédigée par Stéphane Courtois et de l'idéologie qu'elle véhicule.

Nicolas Werth participe à la rédaction de L’Histoire du Goulag stalinien en 7 volumes (6 000 pages) parue en 2004-2005 aux éditions Rosspen à Moscou. Dans ce projet collectif initié par les Archives d’Etat de la Fédération de Russie et la Fondation Hoover. Il co-rédige le premier volume, Les politiques répressives en URSS de la fin des années 1920 au milieu des années 1950. Il est par ailleurs membre des comités de rédaction de Vingtième Siècle et des Cahiers du monde russe.


- L'ivrogne et la marchande de fleurs
- La route de la Kolyma
- Le Livre des pogroms : Antichambre d'un génocide, Ukraine, Russie, Biélorussie, 1917-1922

 
© BiblioMonde.com