BiblioMonde

Necati Cumali

Poète, romancier, dramaturge et surtout célèbre nouvelliste turc (1921-2001)

Né en 1921 à Florina (Macédoine grecque), Necati Cumali a grandi à Urla, près d’Izmir où sa famille a été réinstallée dans le cadre des échanges de populations entre la Grèce et la Turquie, prévus par l’accord de Lausanne de 1923. Il a fait ses études à Izmir, puis à la faculté de droit d'Ankara (1941). À la fin des années 1940, encore étudiant, il a fait paraître ses premiers poèmes dans diverses revues littéraires dans la mouvance du groupe Garip. De 1945 à 1948, Necati Cumali est fonctionnaire à la Direction générale des beaux-arts, avant de devenir avocat, puis attaché de presse à Paris de 1957 à 1959. De retour en Turquie, il se consacre exclusivement à la littérature. Necati Cumali est décédé en 2001, laissant de nombreux recueils de poésie, des pièces de théâtre, des nouvelles dans lesquelles il dépeint la vie quotidienne de la région égéenne turque ou la Macédoine de ses origines. En 1995, il publie un grand roman historique Montagnes dévastées évoquant la pédiode jeune turque. Il est aussi le traducteur d'Apollinaire en turc.

Necati Cumali est également l'auteur de récits de voyage et d'essais consacrés à l'histoire des Balkans durant la période ottomane. Traduits dans le monde entier, ses livres ont souvent été adaptés pour la télévision et le cinéma : L'Été aride a ainsi obtenu l'Ours d'or au Festival de Berlin de 1964 tandis que Le Dernier seigneur des Balkans a fait l'objet d'une série, en quatre épisodes diffusée sur ARTE en 2005.

Contrairement à P. Istrati qui déclarait « n’adhérer à rien », Necati Cumali pensait que dans ces Balkans déchirés et perpétuellement en guerre, seule l’idéologie humaniste pouvait créer un climat d’apaisement et de fraternité.




- Macédoine 1900
- Le dernier seigneur des Balkans

 
© BiblioMonde.com