BiblioMonde

Mustapha Naïmi

Anthropologue, spécialiste de la région sahraouie

Mustapha Naïmi est chercheur à l'Institut universitaire de la recherche scientifique (IURS) de Rabat.

« J'ai enregistré à l'IURS un programme de travail durant les années 1990 intitulé Plaidoyer pour une théorie de la régionalisation au Sahara. Ce programme a fait l'objet d'études appropriées traduit notamment par des missions sur le terrain accomlies dans le cadre du partenariat avec l'Institut des Etudes Africaines (IEA). Or, le Maroc ne fait pas d'efforts dans ce sens. Aucune politique rigoureuse ne fut entamée jusqu'à nos jours. Il s'avère aujourd'hui qu'aucune solution ne peut se substituer à l'autonomie locale.

Au moment où il fallait entamer un processus régional en vue de déboucher sur une autonomie locale, on a préféré gagner du temps. Il ne reste actuellement qu'un seul prix à payer pour prouver que le principe d'auto détermination ne passe pas obligatoirement par le referendum, c'est l'autodétermination.

Ce programme ne réussira que si l'on adopte un découpage qui incorpore le Oued Nun, la Sagya al-Hamra et le Tirs dans une structure autonome, compacte et homogène. Toute solution qui amoindrie le principe autonomiste, ne peut qu'empirer la situation et accélérer le conflit. » (extrait d’un entretien avec l’auteur, Le Matin du Sahara, 26 juin 2005)


- Dynamique des alliances ouest-sahariennes (La)

 
© BiblioMonde.com