BiblioMonde

Muhammad Yunus


Économiste bangladais, fondateur de la première institution de microcrédit

Né en 1940, dans un village près Chittagong (Bangladesh), dans une famille aisée, Muhammad Yunus est le fils d'un bijoutier de Chittagong. En 1955, il fait un voyage qui le mène sur plusieurs continents (Europe, Moyen Orient, Canada, Japon...) pour participer à des rencontres de scouts. Après des études d'économie à Dhaka, il devient enseignant, puis entrepreneur : il fonde en 1961 une entreprise d'emballage qui sera un succès. Il en abandonne la gestion en 1965, pour aller étudier l'économie aux États-Unis où il devient enseignant à la Middle Tennessee State University. En 1971, il soutient l'indépendance de son pays. Il rentre au Bangladesh nouvellement indépendant en 1972. Il devient responsable du département d’économie de l’Université de Chittagong. Le pays est alors frappé par une terrible famine.

« Il décide alors de s’intéresser au mode de vie misérable des villageois vivant à proximité de l’université. Ses premiers travaux porteront sur les questions agronomiques. Ce n’est que dans une deuxième étape que Yunus en vient à penser qu’une grande partie des problèmes rencontrés par les paysans pauvres sont dus à leurs difficultés d’accès à des capitaux. Leurs terres sont généralement si petites qu’elles ne peuvent constituer une garantie pour les banques. Restent les usuriers locaux dont les prêts sont offerts à des taux d’intérêt très élevés qui, bien souvent, achèvent de précipiter les emprunteurs dans la misère. C’est ainsi que le jeune professeur d’économie eut l’idée de proposer un premier microprêt (des dizaines de dollars) à quelques habitants du village, en utilisant son propre argent. L’effet de ces prêts au montant presque insignifiant s’avère rapidement très positif sur la situation matérielle des bénéficiaires. Bien mieux, ces derniers remboursent sans difficulté leur bailleur de fonds. Après avoir essayé d’impliquer une banque commerciale dans le lancement d’un premier programme de microcrédit, Yunus décide de créer son propre programme. Celui-ci est officiellement mis en place en 1977, sous le nom de Grameen qui obtient un succès immédiat au Bangladesh, mais aussi dans d’autres pays où le modèle s’exporte à partir de 1989. Aujourd’hui près de 300 millions de personnes dans le monde bénéficient directement ou non des microcrédits. La banque de Yunus a, par ailleurs, substantiellement diversifié ses activités (industrie textile, téléphonie, production d’électricité par énergie solaire…). » (extrait d'un article de Hamid Tahri, El Watan, 2 novembre 2006).

Surnommé le « banquier des pauvres », Muhammad Yunus a obtenu le prix Nobel de la paix en 2006. En 2007, il entreprend la fondation d'un nouveau parti politique, baptisé Nagarik Shakti (« le pouvoir du peuple »).


Sur la Toile

Le site de la banque Grameen



- Vers un monde sans pauvreté
- Vers un nouveau capitalisme

 
© BiblioMonde.com