BiblioMonde

Mohamed Kacimi

Peintre et poète marocain vivant à Paris

Né en 1942 à Meknès, Mohamed Kacimi se partage entre la France (Paris) et le Maroc (Témara).

« Peintre de " l'infigurable ", son œuvre brise les limites entre abstraction et figuration. Ses peintures qui se caractérisent par les pigments naturels et des poudres denses, noires et colorées, s'accompagnent parfois de fragments de poèmes qui prolongent en un autre mode d'expression les méditations de l'artiste. Kacimi est le fondateur d'un courant de jeunes peintres qui sont à la recherche de nouvelles voies. » (extrait de la présentation de l'artiste par l'ambassade de France à Rabat).

« Kacimi est un peintre qui en dehors de la solitude de son art dans son atelier de Rabat, est un personnage social impliqué dans le devenir de son pays : militant actif de la Ligue des Droits de l'Homme, il participe à de nombreuses associations caritatives. Kacimi est aussi un "artiste social" qui aime intervenir sur la ville et le paysage. Son dernier projet magique "la pyramide bleue" au Caire où il proposait de peindre, pour la dernière Biennale, une des pyramides de Gizzeh en bleu avec le soir un rayon laser partant de la pyramide et traversant la ville jusqu'au Musée d'Art Moderne fait partie de ses nombreux projets d'installation urbaine : une autre façon de dire à une société. » (extrait de la Revue noire, n°12, 1994)

Parmi ses publications

 La confession d'Abraham  (Folio, 2012) : récit-théâtre

 L'Orient après l'amour  (Actes Sud, 2008)

 Babel Taxi Broché  (Lansman, 2005)

Le cheveux du corps (Al Manar 1996)

Les vents ôcres avec Hassan Nejmi (1994)

L'été blanc (Edifra Paris, 1990)


- Meknès, cité historique

 
© BiblioMonde.com