BiblioMonde

Michel Seurat

Sociologue (1947-1986)

Né en 1947 1947 en Tunisie, Michel Seurat a fait ses études à l'Institut d'études politiques de Lyon. Il était maître de conférences détaché au Centre de recherches sur le Moyen-Orient contemporain (CERMOC) à Beyrouth. Pris en otage en 1985, il a été assassiné par le Hezbollah. Plus de trente après, ses écrits n'ont rien perdu de leur acuité et éclairent plus que jamais les soubresauts actuels du monde arabe. Sa veuve, Marie Seurat, est d'origine syrienne.

S'appuyant sur Ibn Khaldoum, Michel Seurat a montré qu'à un moment historique donné, une communauté (assabiyya), soudée par des liens de sang, use d'une prédication religieuse ou politique (da'wa) pour prendre le pouvoir (mulk). C'est ainsi qu'a procédé Assad. Une minorité confessionnelle dévalorisée (montagne des Alaouites) capturant l'appareil d État, se dissimulant derrière une idéologie de rassemblement afin qu'apparaisse un homme nouveau, l'homme arabe laïc ou déconfessionnalisé. Michel Seurat estimait que cette forme de dictature antipolitique ne s'apparentait nullement à l'État totalitaire mais plutôt à « l'État de barbarie ». Il a été le premier à révéler l'ampleur des massacres d'Hama en 1982, signe annonciateur de la déliquescence d un régime ne sachant répliquer que par une terreur féroce et aveugle.


- Syrie, l'État de barbarie

 
© BiblioMonde.com