BiblioMonde

Maurice Nadeau

Éditeur et critique littéraire (1911-2013)

Né à Paris en 1911, normalien et professeur, Maurice Nadeau quitte son poste en 1945 et publie une Histoire du surréalisme qui fait toujours autorité, mais qui lui valut les foudres d’André Breton. La même année il est engagé à Combat par Pascal Pia. Il deviendra le directeur en 1951. Il est aussi un critique littéraire redouté à France-Observateur et à l’Express… Il entre au Mercure de France, puis chez Julliard et chez Denoël comme directeur de collection. Maurice Nadeau fonde les Lettres nouvelles (1953), puis La quinzaine littéraire (1966). Il fait ses débuts comme éditeur en 1948, mais c’est en 1979, qu’il crée sa propre maison d’édition, sous son propre nom. Il a édité, et souvent découvert, des auteurs devenus des classiques : David Rousset, Robert Antelme, Georges Bataille, Louis Guilloux, Samuel Beckett, Henri Michaux, Raymond Queneau, Georges Perec, Michel Leiris, Nathalie Sarraute, Claude Simon, Roland Barthes ou Koestler, Malcolm Lowry, Arthur Miller (qui un temps s’installe chez lui), John Hawkes, Gombrowicz, Bruno Schulz, Leonardo Sciascia (qu’il a fait connaître en France), Hector Bianciotti... On lui doit aussi, hélas, le lancement de Michel Houellebecq.

Maurice Nadeau « crée en particulier deux revues qui vont devenir l'avant-poste de son travail d'éditeur : les Lettres nouvelles en 1953 et la bien connue Quinzaine littéraire qui fête ses trente-trois ans. Mais la philosophie éditoriale de Nadeau est un brin masochiste : il n'a jamais voulu être autre chose qu'un marchepied pour ses auteurs. Et il s'est toujours résigné à les voir tôt ou tard partir chez des confrères plus riches.
Leur en avez-vous gardé rancune ? Si l'auteur s'en va, c'est qu'il n'est pas content, et ce n'est pas la peine de le retenir. » (extrait d'un article d'Éric Loret)


- Une vie en littérature
- Serviteur ! : Un itinéraire critique à travers livres et auteurs depuis 1945
- Grâces leur soient rendues
- Roman français depuis la guerre (Le)
- Michel Leiris et la quadrature du cercle
- Sur Michel Leiris
- Gustave Flaubert écrivain
- Sade, l'insurection permanente
- Journal en public

 
© BiblioMonde.com