BiblioMonde

Manuel Zapata Olivella

Écrivain, médecin et anthropologue (1920-2004), le plus important représentant de la littérature afro-colombienne au XXe siècle

Né en 1920 à Lorica (Cordoba, Colombie), Manuel Zapata Olivella est le fils du professeur Antonio María Zapata Vásquez, fondateur à Carthagène du collège de La Fraternité. Il a étudié la Médecine à l'Université nationale de la Colombie, à Bogota. De 1943 à 1947, il a voyagé par l'Amérique Centrale et aux Mexique en exerçant divers métiers. Il a ensuite travaillé au l'hôpital psychiatrique du Dr. Ramirez à Mexico et dans l'hôpital orthopédique du Dr. Alfonso Ortiz Tirado, pour la revue Time. Il a séjourné aux États-Unis avec son frère Virgilio. Tous deux ont soufert de discrimination ethnique. Plus tard, il a enseigné dans diverses universités nord-américaines et fondé la revue littéraire Letras Nacionales.

Outre des récits de voyages, contes, théâtre et essais d'ethnographie colombienne, il a écrit de nombreux romans : Tierra mojada (1947), La calle 10 (1960), Detras del rostro (1963), Chambacu corral de Negros (1963) - En chima nace un santo (1964), El fusilamiento del Diablo (1986), Lève-toi Mulâtre (Payot, 1987) et Hemingway, el cazador de la Muerte (1989).

Sur la Toile

Un site sur l'auteur


- Chango, ce sacré dieu
- Lève-toi, mulâtre

 
© BiblioMonde.com