BiblioMonde

Mahi Binebine

Peintre et romancier marocain

Né en 1959 à Marrakech, Mahi Binebine fait ses études à Paris (à partir de 1980) et y enseigne les mathématiques pendant huit ans. Parallèlement, il peint. Après quelques expositions, il publie plusieurs romans traduits dans différentes langues. En 1994, il s’installe à New York. Mahi Binebine est à la fois un peintre reconnu, le Musée Guggenheim de New York vient d'acquérir quelques-unes de ses œuvres et un auteur prometteur de la jeune littérature marocaine de la diaspora. En 1999, il est de retour à Paris. En 2002, Mahi Binebine s'établi à Marrakech où il collabore avec le peintre Miguel Garanda.

Son frère est Aziz Binebine l'un des survivant de Tazmamart.

Sur la Toile

Le site de l'auteur : actualité, textes, peintures, bio...

Binebine, l'adieu aux larmes

Binebine à Marrakech (Couleur Marrakech)

Voir quelques-unes de ses œuvres peintes commentées par Karin Adrian v. Roques et Nicole de Pontcharra.

À propos de l’Ombre du poète

Une œuvre (sur le site de l'IMA)


Parmi ses publications

Pollens (Fayard, 2001)
L'errance d'un jeune homme qui fuit les Vosges pour le Maroc en quête d'un bonheur qui tourne à la folie.

 Cannibales  (Fayard, 1999) : Sur une plage de Tanger des candidats à l’émigration attendent le passeur. Chacun a une motivation particulière, tous partagent la même désespérance.

L’Ombre du poète  (Stock, 1997) : Voyage fantastique dans le Haut-Atlas et les vingt dernières années du protectorat.
Marrakech la Rouge avec Koudi Laâbid, le Mont des Esclaves au sommet duquel Nayel, le narrateur va rêver avec son ami Yamou, sa mauvaise conscience.

Les Funérailles de lait (Stock, 1994)

Le Sommeil de l’esclave  (Stock, 1992) :Une évocation par l’auteur de son enfance marocaine.


- Cannibales
- Pollens
- Terre d'ombre brûlée
- Griot de Marrakech (Le)
- Mahi Binebine

 
© BiblioMonde.com