BiblioMonde

Loïc Wacquant

Sociologue

Né dans le sud de la France, Loïc Wacquant a fait ses études de sociologie à Montpellier, Paris puis Chicago. Ses premiers travaux portaient sur la Nouvelle Calédonie. Il est souvent présenté comme un disciple du sociologue Pierre Boudieu, décédé en 2002. Il est professeur de sociologie à l'université de Californie-Berkeley et chercheur au Centre de sociologie européenne. Il est notamment l'auteur de Les prisons de la misère (1999) et Sur la rue. Question d'ethnographie urbaine (2006).


« Il mène depuis le début des années 1990 une réflexion sur les processus de criminalisation de la misère, l’hypercaréralisation et la marginalité urbaine aux États-Unis en lien avec la question raciale. Après une formation de terrain en Nouvelle-Calédonie où déjà l’étude des modes de domination ethnoraciale affleurait, il entame une Ph.d au département de sociologie de l’Université de Chicago (Illinois) et puise ses matériaux dans une longue immersion au sein du quartier défavorisé de Woodlawn qu'il mettra en perspective avec une enquête en banlieue française dans le quartier de La Courneuve (Urban Outcasts. Color, Class and Place in two advanced societies, 1994). Cet exercice d’observation participante dans ce ghetto de Chicago le conduira à étudier les logiques internes d’un club de boxe (Corps et âmes. Carnets ethnographiques d’un apprenti boxeur, Agone, 2000, traduit en 7 langues, et auquel la revue Symbolic Interaction vient de dédier un numéro). Un ouvrage d'une épaisseur rare où l'on entre avec lui dans l'univers pugilistique grâce à une composition qui mêle dépiction ethnographique, narration littéraire et analyse sociologique. » (extrait de Wikipedia)


- Parias urbains : Ghettos, banlieues, États

 
© BiblioMonde.com