BiblioMonde

Jusuf Vrioni

Traducteur de l'albanais (1916-2001), notamment de l'œuvre d'Ismaïl Kadaré

Né en 1916 à Corfou (Grèce), Jusuf Vrioni appartient à une famille aristocratique albanaise. Son père a été Premier ministre, il est nommé ambassadeur à Paris. Jusuf Vrioni passe ainsi sa jeunesse en France (jusqu'en 1939), fait ses études à HEC et devient champion de France de polo.

En 1945, Jusuf Vrioni est de retour dans son pays où les communistes ont pris le pouvoir. En 1947, il est arrêté « pour espionnage » et passe 13 ans en prison. Il est libéré en 1959 et chargé de traduire en français les texte d'Enver Hodja. Discrètement et jusqu'au début des années 1980, anonymement, il traduit plusieurs auteurs, dont Ismaïl Kadaré. Il contribue grandement à sa notoriété hors des frontières de l'Albanie.

En 1995, Jusuf Vrioni quitte définitivement l'Albanie pour s'installer à Paris. Il est nommé ambassadeur de son pays à l'Unesco. Ayant acquit la nationalité française, il est mort à Paris en juin 2001.


- Mondes effacés

 
© BiblioMonde.com