BiblioMonde

Joseph Marando

Photographe

Né à Agadir (Maroc), en 1956, d'un père italien et d'une mère marocaine, Joseph Marando vit en haute Provence depuis l'âge de six ans. Photographe, il privilégie une approche sociale et documentaire des questions identitaires (Immigration, jeunesse en difficulté, monde du travail...).

Après avoir réalisé des reportages à l'étranger pour diverses organisations de l'ONU (Haut commissariat pour les réfugiés, FAO...) et pour des ONG en Afrique, il a recentré sa démarche sur le monde méditerranéen. Lauréat du prix Léonard de Vinci en 1991, décerné par le ministère des Affaires étrangères, c'est à ce titre qu'il entreprend un important travail photographique autour de ses origines maternelles jusque-là ignorées. Cette quête le conduit à travers le Maroc, où il retourne chaque année.

En parallèle, il poursuit un travail de mémoire sur l'immigration marocaine dans le sud-est de la France. Ses photos font l'objet de publications régulières dans la presse et sont exposées en France et au Maroc.

En 2003-2004, il réalise le film documentaire Hip Hop Social club sur un groupe de jeunes musiciens de Manosque tout en mettant en lumière le rôle des associations culturelles locales.

Parmi ses publications

 Maroc ordinaire  (Le Bec en l’air, 2005)

 Le Blues du Contrôleur  (Le Bec en l’air, 2002)

 Casablanca, fragments d’imaginaires  (Le Fennec, Institut français de Casablanca, 1997)

 L’Olivier, le don de la Méditerranée  (Le Bottin gourmand, Oliviers and Co, 1999)

 Maroc, médina, médinas  (Métamorphoses, 1999).  
 


- Maroc ordinaire

 
© BiblioMonde.com