BiblioMonde

Joseph Arthur de Gobineau

Diplomate et écrivain français (1816-1882), l’un des fondateurs des théories racistes

Né à Ville-d'Avray en 1816 dans une famille sans fortune, Joseph Arthur de Gobineau fut élevé dans le culte des valeurs aristocratiques et la mémoire de ses ancêtres nordiques.

« Il mourut dans une chambre d’hôtel [à Turin en 1882], après une existence marquée par les épreuves (drame du ménage de son père, point de départ de sa misanthropie; drame et rupture de son propre foyer en 1876), par les échecs (dans la carrière des armes puis diplomatique – il fut cependant le chef de cabinet de Tocqueville en 1849 -, dans ses ambitions littéraires, l’espoir de faire fortune, de devenir académicien), par sa médiocrité (il pratiquait toutefois la sculpture avec talent) l’errance et la solitude. D’où le fatalisme et le pessimisme de sa pensée, mais aussi le puissant besoin d’évasion et le désir de secrète vengeance qui donne à son œuvre une profonde unité, en dépit de la variété des genres abordés et des nombreuses contradictions qu’on y relève. D’une culture fort mince, brouillonne et superficielle, Gobineau, malgré ses prétentions, n’est ni un historien ni un érudit, et ses "ouvrages savant" (le Traité des écritures cunéiformes, 1864) sont en réalité les œuvres d’un sombre visionnaire qui trouve un amère et chimérique revanche dans l’invention de la race supérieure des Aryens dominateurs, l’évocation de leur fabuleuses chevauchées et la révélation de leur filiations généalogiques qui mènent jusqu’à l’auteur lui-même ! » (extrait du Dictionnaire mondial des littératures)

Son écrit le plus (tristement) célèbre est son Essai sur l'inégalité des races humaines (1853-1855) dans lequel il imagine qu’il a existé un jour des « races pures ». Arthur de Gobineau en propose une classification et une hiérarchisation. Même s’il attribue à chacune un génie propre, il place la « race » germanique, et en particulier scandinave, au dessus des autres. Les origines familiales d’Arthur de Gobineau sont assez obscures, mais lui-même était convaincu d’être d’ascendance viking. Les théories de Gobineau, à la fois racistes et profondément antidémocratiques, furent reprises par les nazis qui y ajoutèrent une haine particulière des juifs. La plupart des doctrines racistes apparues à la fin du XIXe siècle et au début du XXe, se sont réclamées des thèses de Gobineau.


« Petit fonctionnaire, il devient en 1849 chef du cabinet d’Alexis de Tocqueville, alors ministre des Affaires étrangères. Ensuite, il est envoyé successivement à Berne (1849), à Hanovre (1851), à Francfort (1854). Ministre plénipotentiaire à Téhéran, à Athènes et à Rio de Janeiro, il rentre en France en 1870 et reçoit sa nomination d'ambassadeur à Stockholm, où il achève sa carrière en 1877. Il passe la fin de sa vie à voyager et noue avec Richard Wagner une amitié profonde.

L'un des aspects les plus originaux de Gobineau est sa passion pour les langues et les cultures orientales. On doit à cet intérêt des études comme Les Religions et les Philosophies dans l'Asie centrale (1865), L'Histoire des Perses (1869) et Le Traité des écritures cunéiformes (1864). La connaissance directe qu'il eut de l'Orient lors de ses déplacements diplomatiques et sa pénétrante faculté d'observation nous valent de précieux témoignages sur les mœurs et la mentalité des Orientaux : Trois Ans en Asie, de 1855 à 1858 et l'admirable recueil des Nouvelles asiatiques (1876). » (Encyclopédie Hachette)

Sur la Toile

Des textes disponibles en ligne : Adelaïde, La chasse au caribou, Mademoiselle Irnois

Commander le Recueil de ses œuvres :

Le tome I : Scaramouche - Mademoiselle Irnois - Essai sur l'inégalité des races humaines. Avec, pour ce volume, la collaboration de Jean Boissel (47,11 euros - ISBN : 2070110532)

Le tome II : Mémoire sur l'état social de la Perse actuelle - Trois ans en Asie - Les Religions et les philosophes dans l'Asie centrale - Souvenirs de voyage - Adélaïde. Avec, pour ce volume, la collaboration de Pierre Lésétieux et Vincent Monteil (43,91 euros - ISBN : 2070110532)


- Royaume de Suède-Norvège au tournant de deux règnes (Le)
- Au royaume des Hellènes
- Cyclades (Les) : souvenirs de voyage
- Voyage à Terre Neuve
- Nouvelles asiatiques

 
© BiblioMonde.com