BiblioMonde

Jorge Isaacs

Écrivain colombien (1837-1895)

Né à Cali en 1837, d'un père juif anglais de la Jamaïque, établi en Colombie, et d'une mère d'origine espagnole, Jorge Isaacs Ferrer a sans doute passé son enfance dans l'hacienda El Paraíso que possédaient ses parents près de Cali. Il a fait ses études dans sa ville natale, puis à Bogota entre 1848 et 1852, mais rentre chez lui sans le baccalauréat. En 1856, il épouse la jeune Maria, âgée de 14 ans. En 1857, ils participe pendant plusieurs mois aux combats contre la dictature du général José María Melo. Il tente ensuite sans succès de se lancer dans le commerce comme son père et écrit ses premier poèmes vers 1859-1860. En 1860-1862, il participe à une nouvelle guerre civile, en 1860, cette fois contre le général Tomás Cipriano de Mosquera. En 1861, à la mort de son père, Jorge Isaacs hérite de son négoce, grevé de dettes et doit trouver un emploi : il supervise la construction de route et attrape la malaria. Son appartenance à la société littéraire parnassienne El Mosaico, lui permet de publier un volume de ses Poésies (1864), puis en 1867, son unique roman Maria, d'inspiration romantique, qui devient immédiatement un best-seller dans toute l'Amérique latine.

La notoriété lui permet d'entamer une carrière journalistique et politique, au sein du Parti conservateur. Jorge Isaacs obtient un poste de consul au Chili, il est aussi député de son département, le Valle del Cauca. Au cours d'une autre guerre civile, il se proclame chef militaire et politique de l'Antioquia. Ce coup de force raté, mettra un terme à sa carrière politique. Il se lance ensuite dans l'exploration charbonnière dans le nord du pays, sans grands résultas. Malade, Jorge Isaacs se retire à Ibagué (Tolima). Il envisage l'écriture d'un nouveau roman, mais il meurt du paludisme en avril 1895.


- Maria

 
© BiblioMonde.com